Du Devon aux Cornouailles : virée sauvage et charmante en terre anglaise

VOYAGE – Londres, on connaît bien. Mais qu’en est-il des villages charmants du West Country anglais ? Et quid des paysages grandioses des Cornouailles ?

On oublie vite que notre pays, la France, est géographiquement entourée de merveilleux endroits touristiques. Je ne te parle pas de Bruges, de Barcelone, d’Amsterdam ou autres grandes et belles villes européennes. Je te parle de l’autre côté de la Manche. Et non, il ne s’agit pas de Londres, certes foisonnante capitale britannique, bourrée de touristes. Je te parle de l’Ouest anglais, du West Country, du Devon aux Cornouailles. On espère en tout cas te donner envie d’y aller quelques jours, découvrir cette foisonnante région britannique au charme indéniable, entre petits villages ravissants et paysages à couper le souffle. Voici donc 5 de nos endroits préférés.

Nature brute : le Dartmoor National Park

Ils disent parc, en fait il s’agit plus d’un mini territoire complètement sauvage, de plusieurs centaines de mètres carrés, bien entouré par Exeter au nord-est et Plymouth au sud-ouest. C’est de cette région que s’est inspirée Conan Doyle pour Les Chiens de Baskerville. Des landes verdoyantes, des monts rocheux abruptes, quelques forêts… des moutons chill et des poneys en totale liberté, le Dartmoor National Park peut être sillonné à vélo, en voiture, et à pied, pour de superbes balades. On avoue s’être imaginé faisant partie de la Communauté de l’Anneaux, en route vers Fondcombe. « Legolas, ne vois-tu rien venir ? » Non, pas un être humain à l’horizon my dear, tu es tranquille.
On recommande un arrêt à Postbridge, pour admirer ses petits ponts en pierres  du XIIIe et du XVIIIe siècle qui surplombent une petite rivière dans laquelle le ciel se reflète. A delight !

La English Riviera : Paignton

Côté ville du Devon, et pour retrouver une ambiance populaire, on conseille une petite étape à Paignton, ville typiquement balnéaire où il fait bon vivre. Avec son artère commerçante où tu retrouves tous les magasins de prêts à porter anglais, Paignton possède surtout une grande et belle plage où tu pourras voir quelques surfeurs téméraires. On conseille un tour sur le Pier, où familles et bandes d’amis se retrouvent tout au long de la journée pour dépenser leur argent dans cette arcade magique de jeux installée sur l’eau.

Les adorables petits ports de Charlestown et Mevagissey

Quand on se dit Cornouailles, on imagine direct dans sa tête des petits ports encaissés entre deux falaises. Et effectivement, il y en a plein de très mignons. Nos deux préférés sont celui de Charlestown à 1 mile de St Austell, et celui de Mevagissey, tous les deux situés sur la côte sud de la pointe. Celui de Charlestown a été construit à la fin du XVIIIe siècle pour servir te plateforme au commerce de charbon, et a accueilli un certain temps des entrepôts industriels variés. On peut y voir de fringuant navires, ainsi que l’été des dizaines et dizaines d’enfants qui s’y amusent.

Mevagissey et ses deux ports enchaînés, est un peu plus touristique, avec sa vue grandiose sur l’océan, et ses falaises. Un petit creux ? La Cornish Bakery propose de succulentes Cornish pasty fraîches, pas chères et très copieuses. Spécialités de la région, les pasties étaient emmenées par les ouvriers comme déjeuner, viande et pain étaient réunis en une pâtisserie pratique et condensée. Pour celles et ceux qui aiment les jardins, ne pas hésitez à faire un tour aux Lost Gardens of Heligan et ses impressionnants jardins de plantes et fleurs en tous genres, ses ponts à gogo, ses tunnels, ses vallées, ses animaux, ses roseraies… et ses trolls aux cheveux d’herbe.

Newquay, le temple du surf des Cornouailles

Des maisons georgiennes de partout, une superbe plage entourée de falaises, Newquay est la ville des Cornouailles qui bouge. QG de tous les surfeurs de la région, les vagues de l’océan viennent taper sur la superbe plage que domine le bel hôtel Headland, dans lequel tu passes de salons cosy en salons cosy, jusqu’à une superbe vue sur l’océan. Pas besoin d’être client pour venir y boire un verre. Ville balnéaire, tu y trouveras ton bonheur pour te ravitailler. Ne pas hésiter à marcher jusqu’à la pointe pour se rendre compte de l’étendue de la baie.

Dominer l’océan à St Agnes’ Head

Enfin, comment passer à côté des falaises qui dominent fièrement l’océan ? Le National Trust, département gouvernemental en charge du patrimoine naturel en Grande-Bretagne s’occupe de maintenir vivant la côte nord des Cornouailles, entre Saint Ives et Perranporth. On a fait un tour sur le chemin très romantique de St Agnes’s Head où les panoramas y sont grandioses. On pense au Cotentin et à la Côte d’Opale français et à l’Irlande bien sûr. Les sensations sont décuplées avec la force du vent. On se sent tout petit, mais très vivant. On y admire une des dernières mine d’étain (Wheal Coates) installée sur le flanc de la falaise et fermée définitivement en 1914. Pour les fans de séries, on nous dit dans l’oreillette que Poldark sur Netflix a été tournée dans le coin.

 

Photos : Emma Shindo

Advertisements

2 pensées sur “Du Devon aux Cornouailles : virée sauvage et charmante en terre anglaise

  • 10 décembre 2017 à 1 h 37 min
    Permalink

    Je retrouve dans tes photos toute l’Angleterre que j’adore 🙂 C’est d’ailleurs toujours très drôle de montrer des photos de ces jolies villes côtières sans dire aux gens qu’il s’agit de l’Angleterre, ils s’imaginent parfois des destinations « exotiques » et sont surpris de découvrir que l’on peut trouver ce type de paysage à deux pas de la France.

  • 10 décembre 2017 à 13 h 59 min
    Permalink

    Tout à fait d’accord avec toi 🙂

Laisser un commentaire