Alt-j, Isaac Gracie, Yungblud… Les concerts à ne pas manquer en janvier à Paris

AGENDA – Les concerts reprennent doucement. En janvier, à Paris, il y en a pour tous les goûts : rock, pop, folk, chanson française. 

Le 11 janvier
ALT-J fait une escale à l’AccorHotels Arena pour un soir. Alors, on te l’accorde, alt-J ce n’est pas super intéressant en live. C’était. Sur le troisième album, on espère être surpris. En tout cas, on est sûr d’aimer la première partie : Marika Hackman. Gus d’alt-J sera en afterset au Supersonic pour clôturer la soirée bien comme il faut.

Le 12 janvier
Jeanne Added avait dû annuler son passage au 104 la première fois pour soigner ses cordes vocales bien abîmées par tant de concert. Cette fois, remise, elle peut remonter sur scène.

Le 16 janvier
Dermot Kennedy sera au Point Ephémère. C’est est la nouvelle sensation folk venu d’Irlande. Il a toutes les caractéristiques du songwriter qui va te faire pleurer des rivières : voix écorchée et puissante, fingerpicking… et il ne renie pas la musique irlandaise traditionnelle puisqu’il s’amuse à mélanger influence celte au folk typiquement américain. C’est beau.

Le 17 janvier
Là, c’est dur de choisir. Au Supersonic, Yungblud aka le petit frère spirituel d’Alex Turner vient pour un concert qui va certainement faire trembler les murs et faire transpirer avec son rock so british. Et au Pop Up du Label, l’élégant Isaac Gracie apportera la douceur et son indie-folk torturé. Le calme ou la tempête. On n’oublie pas les intenses Pumarosa qui viennent défendre leur dernier album The Witch au Point Éphémère après avoir fait les premières parties de Depeche Mode.

À LIRE AUSSI >> On a trouvé le petit frère spirituel d’Alex Turner, il s’appelle Yungblud

Le 25 janvier
Therapie Taxi s’arrête à la Maroquinerie. C’est l’une des sensations de l’année 2016 : un joyeux bordel où se croise pop eighties et influence électronique et où l’on parle de cette jeunesse désabusée que l’on connait si bien.

Le 26 janvier
Hoboken Division fait son grand retour avec un nouvel album deux ans après Arts & Crafts. Nos Kills à nous et leur rock sauvage et garage seront à la Boule Noire pour présenter leurs nouveaux titres. The Mesmerizing Mix Up of The Diligent John Henry est aussi à découvrir ici.

Le 29 janvier 
Lord Huron revient à Paris et sera au Trabendo. Le dernier album remonte à 2015, autant dire, un bail. Le groupe opère un retour en fanfare et a même eu la chance de s’offrir un joli coup de promo avec « The Night We Met » que certains ont pu découvrir pour la première fois dans la série 13 Reasons Why.

Le 31 janvier
Les foufous Irlandais de The Strypes déposent leurs malles et leurs pantalons à rayures à la Gaité Lyrique. On n’a pas vus ces petits frères d’Arctic Monkeys depuis les Solidays l’été dernier. Ils avaient tout déchiré.

À LIRE AUSSI >> La (belle) session acoustique du samedi #131 : Lord Huron

Advertisements

Laisser un commentaire