Destination Eurovision 2018 : Madame Monsieur dit Mercy aux Français

EUROVISION – Il est temps de savoir qui sera envoyé au casse-pipe grand concours de chant européen ce printemps. Le choix final était dans les mains du public ce samedi soir.

Cap sur la (longue) finale. Même configuration, avec Amir remplacé par Alma, ex-représentante de la France à l’Eurovision l’an dernier. Le changement n’est pas heureux, au vu du peu de vocabulaire de la jeune femme. Mais bon. Soit. On suppose qu’il fallait un petit côté ‘Miss France remet sa couronne’ à cette soirée. Les points seront attribués pour moitié par des jurés européens, pour moitié par le public. Retour sur le déroulé de la soirée.

LOUKA – Mamma Mia : Maître Gims en parrain, Vitaa qui donne des conseils de justesse, Louka n’est pas entouré par nos artistes fétiches. Le mec veut jouer la carte de la séduction italienne pour emporter l’adhésion du public. Superficialité quand tu nous tiens. C’est vrai que jouer sur la qualité de la chanson et de sa prestation serait bien insuffisant. Mais malheureusement, son charisme et son potentiel séduction se rapprochent quand même de l’huître. Il chante « Comment j’vais pouvoir m’en sortir ? ». Franchement, on ne sait pas.

Notre gagnant à nous ? Igit.

IGIT – Lisboa Jerusalem : Le duo avec Alain Souchon sur « L’amour à la machine » est un vrai mystère. Pourquoi ? Des voix qui ne s’accordent pas et un Souchon tellement à la ramasse qu’on se demande ce qu’il a pris avant de venir. Igit avoue que la mise en scène est son plus grand défi, à lui qui joue intime d’habitude. Mais il ne veut pas « pervertir l’aspect poétique » de sa chanson. Mon Dieu qu’on l’aime de dire cela. On reste sous le charme de cette valse en français, avec la délicatesse de ce petit pantin de bois. Pour nous, c’est lui.

EMMY LIYANA – OK ou KO : Slimane l’accompagne dans un duo dont la justesse dans les graves est à revoir (décidément). Après un petit message d’encouragements de Conchita Wurst, Emmy Liyana se lance, plus assurée. Mais pas encore suffisamment. Derrière la chanson, ce sont Zazie et Olivier Schultheis qui se cachent et autant dire que pour porter un titre composé par un duo pareil, il faut être percutant et efficace. Pas encore assez ce soir.

Un hymne à l’humanité politique

MADAME MONSIEUR – Mercy : Dadju wesh. Moi je découvre ce mec. J’aurais pu vivre sans, vu la pauvreté de ses textes. Madame Monsieur, eux, ils ont l’air aux anges. Tant mieux. Leur titre en hommage à une petite fille née sur un navire sauvant des migrants a fait le tour de l’Europe déjà. Tout le monde cherche ce qu’est devenue Mercy. La symbolique est belle. Elle aurait de quoi faire le buzz à l’Eurovision, c’est sûr. Et de quoi récolter des points très facilement. Qui oserait ne pas donner de points à une chanson qui prône les mains tendues et le sauvetage de milliers de vies ? Nan mais c’est vrai. À un moment, faut pas se leurrer, on ne va pas gagner l’Eurovision en faisant une belle chanson. On gagnera l’Eurovision en jouant politique.

En faire des caisses avec Lisandro

LISANDRO CUXI – Eva : Entendre Nolwenn Leroy reprendre « Zombie » des Cranberries et remplacer la voix de la regrettée Dolores O’Riordan est probablement l’horreur de la soirée. Doublé des manières de Lisandro Cuxi… Désolé Dolores. Putain, désolé, vraiment. Sur le titre solo de Lisandro, le refrain est en anglais, et a le côté too much de l’Eurovision. Lisandro me rappelle les boys bands des années 1990, mais à lui tout seul. Il en fait des caisses. C’est surfait à mort. Au secours. Au secours, parce que ça va plaire et que ça me désespère.

MAX CINNAMON – Ailleurs : Coucou Patrick Fiori. 4e de l’Eurovision en 1993 avec « Mama Corsica ». Voilà de quoi nous rappeler ce qu’aime l’Eurovision, hein. Des fois qu’on aurait oublié… Le petit Max (oui, petit, il a 16 ans, c’est un gamin bordel) est attachant, il découvre ses nouvelles fans, s’émerveille des plateaux télé, etc. On n’imagine pas son état s’il est envoyé à l’Eurovision. Sa prestation nous rassure. Il n’ira pas. C’est trop immature. Et ça n’a ni la force musicale, ni la force théâtrale.

Des tendances françaises peu européennes

NASSI – Rêve de gamin : Breaking News, les Gipsy Kings existent encore. Franchement, leur duo avec Nassi est peut-être l’un de ceux qui est le plus réussi, en terme de justesse et d’univers. Incroyable mais vrai. « Djobi Djoba » », ça marche toujours de toute façon. Nassi, c’est un peu le nouveau Kendji. En fait, c’est plutôt l’inverse vu que c’est lui qui écrit pour Kendji. Bref, ça devrait bien marcher pour la France, mais clairement pas pour l’Europe.

MALO’ – Ciao : Cats On Trees, c’est un peu l’univers idéal pour soutenir la voix de Malo’. On retrouve le « côté pop, côté solaire » comme ils disent. « Ciao » a l’envergure d’une chanson de stade. Franchement, je n’arrive pas à me sortir Coldplay de la tête. Le piano peut-être… Je crois que cette chanson pourrait faire un tabac, mais peut-être pas à l’Eurovision. L’univers est peut-être trop présent, trop prédominant sur le concours. La chanson est classe mais pas faite pour l’Eurovision. Mais qui sait…

And the winner is…

Tu crois que la délivrance a sonné quand ils sont tous passés mais non. C’est le début des votes et donc de l’attente. On te passe les détails et on arrive aux votes des jurés européens, qui comptent pour moitié. Islande, Arménie, Russie, Israël, Finlande, Biélorussie, Bulgarie, Suisse, Suède sont les 10 pays invités à s’exprimer.Et au final en Europe, on aime surtout « Mercy » de Madame Monsieur, « OK ou KO » d’Emmy Liyana et « Eva » de Lisandro Cuxi en tête. Choix logique des chansons les plus calibrées pour le concours.

Place (enfin) au vote du public français. Un public qui met Lisandro Cuxi en 3e place seulement, Malo’ en 2e et donc Madame Monsieur en 1ère position, ce qui bouleverse complètement le résultat. Car c’est le duo pop qui remporte la mise avec son hymne « Mercy ». On est curieux de voir le devenir européen de cette chanson. Les autres pays vont-ils s’emparer de la problématique migratoire ? Mercy sera-t-elle retrouvée et aura-t-on de ses nouvelles ? Rendez-vous le 12 mai à Lisbonne pour avoir le fin mot de l’histoire, et bon courage à Madame Monsieur.

Madame Monsieur – Les grands gagnants

À LIRE AUSSI
>> Destination Eurovision : quand Nouvelle Star rencontre The Voice

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.