Bellflower présente leur nouveau show au public montréalais conquis

LIVE REPORT – C’est un généreux spectacle retravaillé de « The Season Spell » que Bellflower a présenté à la Maison de la culture Frontenac.

Cela faisait quelques jours que je voyais passer des photos de Bellflower répétant à la Maison de la culture Frontenac. Le concert était prévu le lundi soir, l’histoire de bien finir le mois de janvier. Les huit Québécois étaient pour quelques jours en résidence dans ce bel auditorium d’arrondissement. Sièges cosy et scénographie épurée, Bellflower présentait un show retravaillé pour The Season Spell leur dernier album.

Les yeux et les oreilles

Ce qui est bien avec Bellflower c’est que tu en as pour tes yeux et tes oreilles. Tes yeux d’abord, car la scène est fournie en instruments divers et variés, et que tous en changent régulièrement pendant le concert. Le lustre lumineux installé pour l’occasion au-dessus d’eux et le jeu des lumières nous plongent dans une ambiance enveloppante. Il est aussi fort plaisant de les voir se regarder les uns les autres avec admiration, ou se jeter des sourires heureux de part et d’autre de la scène. Tes oreilles ensuite, puisque le riche son Bellflower est constitué de nappes mélodiques et rythmiques en parfaite harmonie. L’alchimie est totale, des solos aux tutti, les dosages sont méticuleusement amenés.

Ils nous présentent « Upside Down » une composition inédite, plutôt festive ainsi que « Hold On » leur nouveau single dévoilé quelques jours plus tôt. On s’éprend toujours autant de la sombre « Baby » et son final groovy de cuivres ou de la mélancolique et planante « Sign » où les harmonies d’Emilie et de Kathryn font des merveilles. 1h15 de concert plus tard, la salle bien remplie de la Maison de la culture est debout, les applaudissements sont sincères et les mines réjouies. Comment se lasser ?

► En tournée au Québec/Ontario jusqu’à mai.

À LIRE AUSSI >> BELLFLOWER : « Le live c’est comme une grosse fête, ça explose »

Photos : Emma Shindo

Advertisements