« Les Guépardes » : le malaise en série du groupe TF1

FLOP – Nouvelle mini-série du côté de TF1 Séries Films, dans le monde impitoyable de l’industrie musicale. « Les Guépardes » a tout ce qu’il faut sur le papier. Mais seulement sur le papier.

Petit point contexte :
– HD1 est devenue TF1 Séries et Films (pendant que NT1 est devenue TFX… On va éviter de commenter).
– « Les Guépardes » est une nouvelle série au format court de TF1 Séries Films, sur le thème de l’industrie musicale, et produite par Bangumi.
– Bangumi, c’est la boîte de prod de Laurent Bon et Yann Barthès, responsable de Le Supplément, Le Petit Journal, Quotidien…

Si on mélange tous ces éléments de contexte, on obtient une bonne dose de curiosité de notre part. L’industrie musicale vue par la boîte de prod qu’on aimait pour son impertinence ? Ça méritait qu’on y jette un œil.

Le pitch est simple : on suit les aventures de 3 manageuses d’artistes, de leur patron et de sa secrétaire au sein d’une petite entreprise nommée « Les Guépardes ». Le problème, c’est qu’on ne comprend pas le but de cette série.

Humour, originalité, finesse… Tout ce qu’il manque à la série

Est-elle censée être drôle ? Si oui, c’est loupé. C’est loupé parce que les 2 leviers d’humour, la secrétaire nunuche, et l’artiste alcoolique, qui chante faux, et qui veut coucher avec tout le monde, sont juste insupportables, et leurs dialogues vides et inutiles. Tu me trouves sévère ? Regarde le premier épisode. Si tu ris, tu m’appelles.

Si la série n’est pas drôle, peut-être est-elle censée être réaliste ? Si c’est ça, on est passé à côté d’un truc. Chez Rocknfool, on ne manage pas d’artistes, mais on travaille avec tout ce petit monde, un peu. Et on ne reconnaît pas grand-chose. À une exception près : le patron de la boîte est … un homme ! Niveau réalisme là on est pas mal. Pour le reste, on a beau imaginer une caricature ou une parodie, ça sonne très, très faux.

Le tout pourrait éventuellement être sauvé par un casting incroyable, une écriture fine et percutante, une réalisation originale. Mais non. On préfère tuer tout espoir dans l’œuf. On a regardé 3 épisodes, on n’a rien trouvé. On ne se tapera pas les 180 épisodes prévus. Même Scène de ménage est mieux ficelée. Désolé.

Même la secrétaire a le même air dubitatif que nous.

SOS, Bangumi en détresse

On se retrouve donc en face d’une série vide, qui place la femme dans une position encore une fois peu flatteuse (suspicion de coucherie avec un artiste pour l’une, petite guéguerre entre elles) et même si on devine que tout cela doit être pris au second degré, celui-ci est tellement bien caché que ça passe mal.

Alors on ne comprend pas « Les Guépardes ». Tout ce qu’on comprend, c’est qu’après la complaisance grandissante de Quotidien, notre déception envers Bangumi va crescendo avec ces Guépardes. Dommage.

Advertisements

2 pensées sur “« Les Guépardes » : le malaise en série du groupe TF1

  • 2 février 2018 à 7 h 13 min
    Permalink

    Oh et en plus vu l’extrait ça joue vraiment très mal.
    La totale quoi

  • 7 février 2018 à 18 h 04 min
    Permalink

    OUI très mal joué à l’exemption de l’actrice « passer au rosé direct » le ton la voix est très bien.
    Et le choix de la musique …comme 95 % des musiques de films du moment : à coté de la plaque.

Commentaires fermés.