First Aid Kit au MTelus : de l’amour, du girl power et Leonard Cohen

LIVE REPORT – First Aid Kit a fait étape au MTelus de Montréal pour une soirée placée sous le signe de l’amour.

La dernière fois que je parlais à Klara et Johanna de First Aid Kit je leur disais que je ne pourrai pas les voir à Paris, mais que je serai présente pour leur show à Montréal. Sans faute. Elles me répondaient au tac au tac qu’elles avaient déjà hâte car il s’agissait de la ville de Leonard Cohen, une de leurs idoles. Elles nous diront d’ailleurs pendant le concert s’être rendues dans l’après-midi à l’exposition dédiée à l’artiste montréalais au Musée d’art contemporain. J’en aurai donné ma main à couper.

De l’amour à la pelle

Le public montréalais a répondu présent ce mardi soir au MTelus (ex-Métropolis) pour le début de la tournée nord-américaine du duo suédois. La salle est complète, les premiers rangs se resserrent alors que le changement de plateau se fait à vitesse grand V après le set dynamique de Van William. À 21h First Aid Kit est sur scène, Johanna à gauche à la basse, Klara à droite à la guitare, devant un écran qui commence par diffuser des salves de cœurs. Les sœurs Söderberg viennent présenter Ruins leur quatrième album sorti il y a quelques semaines à peine. Très americana, oscillant entre folk, country et rock, elles en sont très fières.

Accompagnées de trois musiciens multi-instrumentistes anglo-saxons, Klara et Johanna sont enjouées. Elles captent souvent les regards des premiers rangs, souriantes et lumineuses. Leur set est déjà bien rodé, et musicalement on retrouve fidèlement leur dernier album, enregistré live à Portland par Tucker Martine avec ces mêmes musiciens. Pedal Steel pendant quasiment toutes les chansons, parfois de la mandoline et du trombone, il n’y a pas de grosses surprises niveau instrumentalisation sur les nouveaux titres, de « Rebel Heart » qui entame le show à « Postcard » en passant par « Ruins, « Fireworks » et la sublime « To Live A Life » qui m’arrache même une larme. Il faut dire que les harmonies de filles sont toujours aussi belles et maîtrisées. Leur plus grande force, sans aucun doute.

Oldies but goldies

Cela fait quatre ans que Klara et Johanna ne sont pas venues à Montréal, elles présentent d’ailleurs leurs excuses au public entre deux sourires. Si certaines chansons de Ruins récoltent beaucoup d’applaudissements, difficile d’égaler ceux de leurs anciens tubes « The Lion’s Roar », « Wolf », « Emmylou », « Stay Gold » mais surtout leur reprise très rock de Heart, « Crazy On You » qui fait l’unanimité du MTelus. First Aid Kit en sont les premières surprises ! On notera également leur bel hommage à Leonard Cohen avec « If It Be Your Will » (malgré le petit trou de mémoire de Klara, touchant).

Enfin, après avoir joué « You Are The Problem Here », les soeurs Söderberg s’engagent : « On devient toujours méchantes quand on chante cette chanson, ça nous rend malade d’avoir toujours peur ! (…) On ne devrait jamais demander quels vêtements portaient la femme avant de se faire agresser, ni ce qu’elle a bu avant… Il faut se serrer les coudes, élever nos enfants différemment et ne pas arrêter d’en parler ! Nous sommes toutes sœurs ! «  Amen.

La fin du concert se finit en apothéose avec « Hem Of Her Dress » sur le devant de la scène, tous autour d’un même micro, ambiance fin de soirée à Nashville ; Johanna a d’ailleurs revêtu un béret pour l’occasion. Very French ! Van William revient lui aussi, pour chanter sa chanson « Revolution » en compagnie des deux sœurs, avant que ces-dernières concluent le concert avec la dansante « My Silver Lining ». Un beau show de plus d’une heure et demi, qui nous aura comblé le cœur de bonheur.

En concert le 5 mars à la Cigale.

Setlist : Rebel Heart / It’s A Shame / King of the World / Postcard / Stay Gold / The Lion’s Roar / You Are The Problem Here /  To Live A Life / Ruins / Wolf / Crazy On You – Heart / Fireworks / Emmylou / Nothing Has To Be True / Hem Of Her Dress / If It Be Your Will – Leonard Cohen / Revolution ft. Van William / My Silver Lining

À LIRE AUSSI >> First Aid Kit : « On ne sait pas travailler l’une sans l’autre »

Advertisements

Laisser un commentaire