« Thanks 4 Nothing » : la rupture selon Nilüfer Yanya

CLIP – Nilüfer Yanya, la nouvelle pépite soul londonienne nous gratifie en ce début d’année d’un nouveau single addictivement inquiétant.

Découverte durant le Festival Les Femmes s’en mêlent, Nilüfer Yanya nous avait fait la plus belle des impressions. La jeune Londonienne à la voix chaude nous avait transportés dans un univers soul lumineux emprunt de noirceur et de nostalgie. On retrouve la jeune femme en 2018 avec son nouveau single « Thanks 4 Nothing ». Son premier album se fait toujours attendre. Ce n’est pas pour rien que la BBC l’a placée 10e dans ses Sounds of 2018 aux côtés de Lewis Capaldi, Billie Eilish ou Tom Walker.

« Thanks 4 Nothing » parle de rupture et notamment de « tirer un trait sur un quelque chose qui aurait dû prendre fin bien plus tôt. Cette chanson montre que l’on peut être à la fois rancunier et reconnaissant de cette situation ». Les paroles sont plus qu’explicites : « This is the end, I don’t think we can be friends ». Pour donner vie à cette chanson, la Britannique s’est entouré d’Energy Force à la réalisation, avec quelques consignes : « recréer l’atmosphère propre à l’esthétique d’une film culte classique sur une pellicule 16mm pour l’effet cinématique«  en mélangeant « The Handmaid’s Tale et Pulp Fiction. Il y a un fort ressenti années 70’s avec des rebondissements où rien ne se passe vraiment mais où tout va pourtant de travers ». On ne comprend pas tout, mais on se laisse porter par ces plans colorés et mystiques à souhait.

► En concert le 9 avril au Pop-Up du Label.

À LIRE AUSSI >> On y était : LFSM#1 avec JFDR, Nilüfer Yanya, Emilie & Odgen

Advertisements

Laisser un commentaire