On est colère contre The Voice (et surtout contre Zazie)

LA VOIX OU PAS – The Voice s’allonge, au point de ne pas toujours y trouver grand chose d’intéressant musicalement. Mais on en apprend toujours plus sur les jurés et le fonctionnement du monde TF1…

Le petit thème de ces auditions à l’aveugle cette semaine dans The Voice : le choix des chansons. Pour Zazie, le choix de la chanson, c’est « pas loin de 50% » du travail. Pascal Obispo parle lui du « pouvoir de la musique ». Je me dis naïvement que ce soir sera donc sûrement un cru exceptionnel pour la liste des chansons choisies. Ahahahaha. C’est beau d’être naïve.

Le choix des chansons, une source inépuisable de mauvaises idées

Parce que des chansons de merde pas adaptées, il y en a eu. « Toi et moi », Guillaume Grand, en premier. Bon, elle a 16 ans, la petite Maëlle qui réinterprète ça. Moi aussi à 16 ans j’écoutais de la merde. Espérons que Zazie saura l’empêcher de crier autant par la suite. Joss Bari chante « Cheerleader » d’Omi et lui aussi tente une réinterprétation à sa sauce. C’est plus qu’hasardeux, mais bon Florent Pagny est sur le coup. Personne par contre quand débarque du chant lyrique sur Le Cinquième Élément. Pourtant la voix est là. Sûrement les 50% manquant dont parlait Zazie…

Arrive le moment « caution diversité ». Ué, je suis désolée, mais ils se voient comme le nez au milieu de la figure, ces moments-là dans l’émission. Je ne reviens pas sur le cas Mennel. Mais sans déconner, question représentation des « minorités », TF1 n’est pas doué. Moi, la jeunesse que je connais, elle ne ressemble pas à ce qui passe à The Voice. Attention, je mets les pieds dans le plat, c’est parti : il n’y a quasi que des blancs hétéro cis genre ce soir. Je te jure, ça me perturbe. C’est pas ma vie ça. Ça me gonfle. Mais du coup, forcément, dès qu’on a quelqu’un qui ne répond pas à cette case, TF1 en fait des caisses.

Yasmine d’Algérie, Eric homosexuel : les cases insupportables de TF1

Déjà, quand on présente Yasmine Ammari comme star en Algérie, je me dis « ah bah voilà, le quota ! ». Elle est chanteuse et comédienne, et cherche à agrandir son public. En fait, elle en fait DES CAISSES. Et je regrette que du côté de la prod, ils ne soient pas allés chercher les VRAIES chanteuses algériennes. Celles dont la grâce vocale est incontestable. Pas les stars de NRJ Algérie. J’espérais tellement de beauté et d’émotions… Bon, au moins on sait qu’il n’y a pas que la France qui a ses goûts à revoir en matière de musique.

THE VOICE – Yasmine Ammari

L’autre instant « caution diversité » sera plus tard, avec Eric Jettner. Lui, il est, dès son portrait, placé dans la case de l’homo de service. Franchement, ça en est ridicule. Alors on aura beau nous faire passer ça pour le mec qui a un message à faire passer, on a envie de dire stop. Bien sûr, même si je rêve qu’un jour, tout le monde respecte et se contrebalance de l’orientation sexuelle de chacun, je sais bien qu’il y a encore et toujours des droits à défendre. Des discriminations à combattre. Mais je fais partie de ces gens qui pensent que la chaîne pourrait les combattre plus intelligemment que ça et surtout TOUT LE TEMPS. Pas avec un Nikos qui appuie bien sur le « il fait passer son message c’est bien », juste en interruption de ce dit message, en fait. Musicalement, c’est clairement trop comédie musicale pour moi. Sans surprise, c’est le pro du genre, Obispo, qui se retourne.

Zéro émotion, zéro coup de cœur

On revient au choix des chansons. Il y en a qui choisissent des chansons plutôt intéressantes, ou au moins pas trop dégueulasses. Jody Jody chante très bien « Heavy Cross » de Gossip. Celle qui n’ose pas chanter en français est peut-être une des plus prometteuses pour la suite, même s’il n’y a pas grand chose à en dire. Aliénor reprend du Michael Jackson avec « They Don’t Care About Us ». Ça paye, même si son côté fête de la musique de quartier ne passe pas pour moi. Zazie y sent le rock. Ooooookaaaay. Il y a aussi Zoé Mansion qui reprend « I Feel It Coming », revu par Juliette Armanet. C’est audacieux, mais faux. C’est con… Mais elle est contente. C’est son rêve de gosse qui se réalise, elle qui passait ses samedis soirs devant sa télé avec ses parents. Moi c’était Fort Boyard. Chacun son époque, chacun ses délires hein. Et puis Isadora, la folle du selfie, choisit « Killing Me Softly ». Elle mélange piano, rap et jazz. Je préfère clairement son côté jazz et son côté solaire. Sa joie est tellement communicative que c’est chouette de savoir qu’elle continue.

Et au milieu de tout cela, il y a eu ceux qui ont touché à l’intouchable.

THE VOICE – Chloé se fait réconforter après ses larmes de crocodile

On va évacuer rapidement le cas de Chloé. Elle choisit « Caravane » de Raphaêl. Chanson simple mais inchantable. Enfin bon, ce n’est pas le pire. Elle est toute jeune, chante depuis moins d’un an, n’est pas sûre d’elle DU TOUT, a vomi la dernière fois qu’elle a chanté devant du public… On sent la catastrophe poindre. Quand je la vois gratter ses cordes, je m’attends à un problème de ce côté-là. Quand je l’entends chanter, je m’attends à un trou de mémoire ou une voix qui se barre. Bah on a un peu tout ça en même temps dès que Zazie et Mika se retournent. Là c’est le top départ pour les chutes du Niagara de tous les côtés. La gamine, la famille, les coachs, ÇA CHIALE DE PAR-TOUT. Tellement que du coup, Pagny et Obispo se retournent. Ouep, tu veux faire The Voice ? Bah tu pleures et ça passe. Même qu’on t’appellera « la fée » sans raison. Elle est chou hein, cette Chloé, je ne dis pas le contraire. M’enfin si c’est pour la transformer en mini Carla Bruni qui touche 3 accords et chante avec son physique, non merci. Et enlevez-lui donc cette guitare s’il vous plaît. Les paroles sirupeuses des coachs manquent de me faire vomir. Pour eux, c’est simple de « gérer ses émotions et apprendre à les garder pour les mettre aux services de la chanson ». Nan les mecs, c’est pas simple. Nan.

Ne jamais s’attaquer à plus fort que soi. JAMAIS.

Il n’y a qu’à mater Francè, le Corse qui reprend « Creep ». On ne touche pas à Radiohead. On ne touche pas à « Creep ». On ne sait plus trop en quelle langue le dire. En corse, peut-être ? Parce que le mec la tourne en expérience lyrique à la limite de la polyphonie de son île, c’est insupportable. En même temps, ça partait mal dès son portrait. Le gars explique qu’il a eu un gosse à 19 ans. Et un 2e à 20 ans. Le premier truc que j’ai pensé ? « Le mec ne sait pas ce qu’est un préservatif. » J’ai honte, hein. C’était ptèt son choix. Mais voilà, The Voice ça me met dans cet état. Quel est le rapport avec sa musique ? Aucun. J’espère juste qu’il a mis plus d’émotion dans la conception de ses enfants que dans cette reprise, quoi.

https://twitter.com/TheVoice_TF1/status/969899890628268034

On va crescendo dans le blasphème musical chez The Voice ce soir, parce qu’après, il y a eu Petit Green. « Take A Walk On The Wild Side » de Lou Reed. Tu me diras, il aurait la voix de Lou Reed, il respecterait la chanson, ça pourrait passer. En fait, il s’appellerait Lou Reed, ça passerait. Sauf que là, non, il décide que la chanson n’est pas assez comme il faut pour lui. Je ne pensais pas que quelqu’un pouvait rendre cette parfaite chanson maniérée. Lui il peut. Peut-être que j’aurais apprécié sa voix sur un autre titre. Je te jure, je veux pas être méchante, je suis sûre qu’il pourrait avoir un truc. Mais mec, tu touches pas à Lou Reed. C’est trop grand pour toi. Quand il se permet de rajouter deux mots en français dedans, Zazie et Mika se retournent. Genre ils ont la révélation, c’était ça qu’il leur manquait. WTF ? Et là, il se passe un truc improbable. Pascal Obispo dit le truc le plus sensé du monde. « Avec la voix que t’as, t’as pas besoin de chercher d’autres notes que celles de la chanson ». Je crois que c’est la première fois que je suis d’accord avec Pascal Obispo. Tout ça se terminera sur LA phrase de Nikos : « Vous n’êtes pas Petit Green, vous êtes un grand bonhomme ce soir ». Je te pose ça là, au cas où tu n’aurais compris le level de cette soirée.

Quand je deviens colère…

J’ai naïvement cru que je ne pourrais pas être plus au fond du trou. Mais c’était sans compter le dernier « talent », Matthias Piaux. Aux deux premières notes, je saute sur mon canapé. C’est « Brother » de Matt Corby. En temps normal, j’aurais halluciné et loué le mec qui proposait à la France du Matt Corby dans une émission de grande écoute. Mais là, je n’étais déjà plus dans mon état normal. Et impossible de l’être en entendant les remarques des jurés… Car le Matthias, il ne lui fait pas totalement honneur, à cette chanson. C’est plus que passable et trop lisse. Mais Zazie, elle dit que c’est « joli ». Sauf que Matt Corby, ce n’est pas joli. Matt Corby qui chante « Brother » en live devant toi, c’est BEAU. Ça te prend tellement aux tripes que tu fermes les yeux, que tu remercies le ciel d’être devant lui, là, à V.I.B.R.E.R. Par deux fois, j’ai trouvé ce bonheur en concert. Cette chanson en live, c’est le genre de moment qui te pousse à guetter les dates du prochain concert d’un artiste pareil. Et Matthias, il ne fait pas vibrer, il n’aura jamais cet effet-là. Désolé.

THE VOICE – Matthias Piaux choisit Mika

Mais le pire, c’est la suite. Zazie, j’ai un message pour toi. Tu dis que tu sens des racines, un arbre, des feuilles dans le vent. Oui. Je crois que tu ne le sais pas (sinon tu aurais réagi autrement), mais ce que tu décris-là, c’est l’artwork d’Into The Flame, l’EP de Matt Corby qui contient « Brother ». Ce que tu décris là, c’est l’identité même de cet artiste. Ce n’est pas chez ce talent que tu as trouvé tout ça. C’est dans la chanson même. Car c’est dans son ADN. C’est dans Matt Corby. C’EST ÇA, UN ARTISTE. Un mec qui a tellement de talent qu’il imprime toute son identité directement dans ses chansons. Alors la prochaine fois que tu ne connais pas une chanson qu’un de tes talents reprend, fais attention. Ne lui attribue pas un mérite qu’il n’a pas. Ne donne pas cette impression-là à des milliers de Français qui vont s’arrêter sur Matthias alors qu’ils pourraient partir découvrir Matt Corby. Parce que je souhaite à tout le monde de découvrir un jour un Matt Corby.

C’est ça, l’enjeu du choix d’une chanson dans The Voice. C’est ça « le pouvoir de la musique ». Alors en parler dès le début de l’émission, c’était bien beau, mais encore aurait-il fallu s’y tenir, non ?

P.S. : Et au fait, Zazie, j’oubliais. Si tu pouvais éviter de nous ressortir le nom de Damien Rice dès qu’une chanson transmet un minimum d’émotions, ce serait cool. Tu réduis un très grand artiste à bien peu de choses, à force de le resservir à toutes les sauces comme ça… Je suis sûre que ta culture musicale est plus étendue que ça, alors tu sauras trouver d’autres références la prochaine fois. (Et sinon, chez Rocknfool, on a plein de noms à te proposer, alors n’hésite pas !)

À LIRE AUSSI
>> The Voice : une histoire de vieux pots et de confitures
>> Matt Corby reprend Tina Arena, et c’est juste phénoménal !
>> Clément Verzi : « Ma culture va de Chantal Goya à Mansfield TYA, c’est le grand écart ! »

Advertisements