Cru fantastique pour Les Nuits de Fourvière !

FESTIVAL – Dans la course à la meilleure programmation, variée, éclectique, pop, rock et folk, les Nuits de Fourvière pourrait être le grand gagnant de cet été ! Voilà enfin cette année les artistes tant attendus sur la colline lors des dernières éditions.

La liste est un quasi sans faute donc par où commencer ? Etienne Daho et Calypso Valois en première partie le 11 juin, viendra présenter son dernier album Blitz, deux artistes français tellement complémentaires. LCD Soundsystem, même s’ils ne font pas partie des artistes vraiment suivis chez Rocknfool, il faudrait être une taupe pour ne pas réaliser l’aspect exceptionnel de la présence de telles légendes le 12 juin. Le 13 juin sera grandiose car sachez que Phoenix ne peut décevoir en live. Que l’on soit fan ou non, le groupe est une machine à tubes insatiable.

Dans la catégorie nous ne sommes pas nécessairement fans mais nous reconnaissons la qualité de la proposition, I AM Symphonique accompagné d’un orchestre le 14 juin sera forcément un grand moment. Et Charleen Spiteri et sa gang de Texas le 15 juin seront un ticket gagnant vers un voyage délicieusement nostalgique. La formation Massive Attack et son trip-hop mystique rendra stone le théâtre le 1er juillet. Puis le 2 ce sera le retour de MGMT et son rock psyché, avec leur quatrième album Little Dark Age. Le 3 juillet autre retour que l’on n’en pouvait plus d’attendre : Ben Howard ! Un de nos folkeux préféré, guitariste prodige, qui avec cette date à Fourvière nous annonce également son retour aux fourneaux.

Les Dieux du Rock

Sortez les cierges de la basilique de Fourvière, le 8 juillet Dieu sera sur scène. Jack « Almighty » White nous honore de sa présence. On ne s’est toujours pas remis de son passage au Transbordeur en 2012 (!). Ce sera dantesque un point c’est tout. Sauf qu’attention, il faudra en garder sous le pied, car re-apparition divine le 10 juillet: les Arctic Monkeys. Fourvière ils connaissent bien, Turner y était encore en 2016 avec les Last Shadow Puppets. Les deux nouveaux albums rock les plus excitants de l’année 2018 nous seront donc servis à la grand messe lyonnaise à deux jours d’intervalle. Merci, merci, merci M. Delorme directeur des Nuits.

S’enchainera tout ce qu’il y a de plus excitant sur la scène française dernièrement. Dominique A le 16 juin affichera sûrement complet, mais nous c’est Feu! Chatterton en première partie que l’on viendra écouter ! Puis Her le 17 juin et Juliette Armanet le 20 juin, vous avez déjà tout lu à leur sujet chez nous. Bigflo & Oli le 14 juillet, la jolie victorieuse Charlotte Gainsbourg le 16 juillet et Maman Jane chantant Papa Serge le lendemain. Les cœurs battront plus fort avec des groupes que nous adorons, les jumelles fougueuses franco-cubaines Ibeyi et Gaël Faye tout en émotion le 20 juillet. Après le feu dans le théâtre l’été dernier, ce sera un tête à tête acoustique pour Julien Doré le 23 juillet et un feu d’artifice final avec Jain le 26 juillet.

Petit clin d’oeil à notre chef Swann car Benjamin Biolay, chez lui à Lyon sera à nouveau là le 19 juillet, pour un hommage à son grand ami, Hubert Mounier, leader de l’affaire Louis Tryo décédé l’an passé. Cette programmation 2018 nous aurions quasiment pu la faire main dans la main avec les équipes de Fourvière s’ils nous avaient posé la question ! Donc belles surprises. Quelques regrets car on y avait cru, l’absence de Eels, pourtant en France à ces dates, et de The National qui nous ont enchantés tout 2017 avec leur dernier album Sleep Well Beast. Mais bon, ne soyons pas chonchons. Ouverture des places le 16 mars, la bataille va être dure !

À LIRE AUSSI :
Arctic monkeys annonce des dates de festivals mais pas en france
Jack White interdit les téléphones pendant ses concerts

 

Advertisements