Francouvertes 2018 soir 4 : Mort Rose, Julien Déry, Laura Lefebvre

LIVE REPORT – Retour sur la 4e soirée de préliminaires des Francouvertes placée sous le signe de la douceur, de l’humour et de l’amour.

Pour ouvrir cette 4e soirée de préliminaires, comme de coutume, c’est un ex participant qui vient jouer seul, pendant 15 minutes avec pour seule contrainte de présenter une nouvelle chanson. Ce soir-là c’est la douce Maude Audet qui se présente avec sa guitare. Découverte sous la pluie de Québec lors du FEQ 2016, Maude Audet ne semble pas particulièrement à l’aise. Elle jouera peu, et racontera une anecdote bigoudesque sur son passage aux Francouvertes et sur tous ces concours tremplins qu’elle ne gagne jamais. On ne sait pas s’il faut en rire ou en pleurer.

Laura Lefebvre, l’incertaine

La Québécoise Laura Lefebvre a la charge de lancer les préliminaires de cette quatrième soirée de concours. Elle se présente accompagnée de quatre bons musiciens, qui lui fournissent un accompagnement un peu trop massif et décalé par rapport au timbre de voix peu assumé (mais pourtant charmant) de la jeune femme qui trouve facilement ses marques sur scène. J’avoue avoir du mal à retrouver la même mélancolie et la même vulnérabilité que dans ce que j’avais pu entendre en ligne.

Laura Lefebvre nous parle de la prochaine sortie de son EP, dont elle joue un premier extrait, composé par Gaspard Eden qui l’accompagne sur scène à la guitare. Malheureusement, c’est assez linéaire, rythmé de façon très monotone et morne par la caisse-claire et le banjo. Le soufflet retombe instantanément. Peut-être en attendais-je trop de Laura Lefebvre, qui n’a pas encore la profondeur d’une Laura Babin ou d’une Lou-Adriane Cassidy. À suivre tout de même.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Julien Déry, prozacomique

Le numéro suivant est interprété par Julien Déry. Un bon one man show dans le Cabaret du Lion d’Or qui rit à gorges déployées dès la première chanson. Usant du parlé-chanté, le Québecois ne tient pas en place, errant d’un côté à l’autre de la scène, prenant des poses de rockstar, et tentant des lancers mitigés de fil de micro. Le décalage entre sa musique et son personnage théâtral est ahurissant. Derrière lui, quatre musiciens donnent le ton, notamment avec des passages de pedal steel guitar jouée par David Marchant de zouz, groupe participant également aux Francouvertes.

Mi-snob, mi-défoncé et très poseur, Julien Déry chante l’amour sous Prozac, bien qu’il avoue d’entrée de jeu qu’il n’a eu que deux relations sérieuses dans sa vie. De ses textes, on retiendra des bouts philosophiques comme « c’est une belle journée pour moi », et « c’est quoi l’amour ? » répété à tire-larigot. Puis sa sortie de scène en chantant : « je me suis dit restes-tu ? et je suis parti ». J’ai plus le sentiment d’avoir assisté à un sketch du Jamel Comedy Club qu’à un concert. Mais bon, mes abdos ont bien travaillé, on ne peut pas tout avoir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Twist & Twerk avec Mort Rose

Après le numéro comique de Julien Déry, c’est au tour du quatuor montréalais Mort Rose de se hisser sur scène avec leur projet rockve (rock + love) et les chansons de leur 1er EP. Sobrement vêtus tout de noir, les garçons ont l’air de prendre leur pied (oui, c’est tellement plus drôle les expressions à double sens). Ambiance boum ou bal de fin d’année, on te laisse choisir. Sur scène, Christophe rentre haut la main dans le podium des bassistes faisant le plus de grimaces, rejoignant Louis de Valse Fréquence la semaine passée. À trois sur le devant de la scène, Mark, le batteur est placée de façon étrange derrière synthé-guitare-basse, sur le côté gauche ne pouvant se joindre au roulage de pelle live (et chevelu) de Julien et Christophe.

Musicalement, leur rock festif (et wtf) sonne très Trois Accords, entre paroles décalées et patate rythmique. Inutile de dire qu’on passe un bon moment. Sur scène, ça twist et ça twerk sans complexes, ça donne de sa personne. Des romantiques 2.0 qui finiront pas se présenter sous forme de numéro de téléphone. Les prénoms c’est so 2017.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au terme de la soirée, les trois projets se placent dans le classement des 9 : Mort Rose en 4e position, Julien Déry en 8e et Laura Lefebvre en 9e. En tête, toujours LaF, suivi de zouz et Lou-Adriane Cassidy. Suite des aventures la semaine prochaine avec Barrdo, Totem Tabou et Crabe.

À LIRE AUSSI >> Mort Rose : « Qui peut t’en vouloir d’écrire des chansons d’amour ? »

Advertisements