Balle, set et match pour Fil Bo Riva

LIVE REPORT – Pour son premier concert à Paris en tête d’affiche, Fil Bo Riva s’offrait mercredi soir le Pop-Up du Label complet et fasciné, avec en prime la bouleversante Freya Ridings en première partie.

Mercredi soir au Pop-Up du Label, deux grandes et belles voix se sont succédé. Fil Bo Riva, le prodige germano-italien à la voix rauque, que toute la salle attendait en frétillant, et avant lui Freya Ridings qui ouvre le bal de ses belles chansons bouleversantes.

Le romantisme à la Freya Ridings

C’est une soirée de fête pour la jeune Londonienne Freya Ridings. D’abord parce que c’est sa première fois à Paris, ensuite parce qu’elle ouvre devant un public nombreux, enfin parce que c’est le jour de son anniversaire. Derrière son piano, Freya a l’air heureuse et confortable. Elle enchaîne ses titres, papotant doucement avec le public entre chaque morceaux. Elle dédicace la belle « You Mean The World To Me » à sa maman, présente une reprise de « Shelter » de Ray LaMontagne, racontant qu’elle a eu la chance de le suivre sur sa tournée. Elle chante la magnifique « Ultraviolet », confiant en rigolant que personne ne le sait encore mais que c’est son prochain single à succès.

La jeune chanteuse n’aurait même pas eu besoin de micro tant sa voix porte au loin. Pourtant douce et délicate, comme son jeu de piano, cette voix semble venir des profondeurs. Certainement les mêmes qui lui inspirent ses titres tourmentés et captivants.

Setlist : Love is Here Signals You Mean The World to Me Shelter (Ray LaMontagne) Ultraviolet Castles Blackout Maps / Lost Without You

Fil Bo Riva, quand le public tombe en pâmoison

Dans la salle on commence à s’impatienter et lorsque Fil Bo Riva entre en scène, l’excitation est à son comble. Le jeune homme est accompagné de trois musiciens – guitare, batterie, basse/clavier. Le groupe entame un set d’un peu plus d’une heure avec une intro de samples de voix a capella, créant presque une aura mystique, avant d’enchaîner sur »She’s Wild », un titre inédit. Ce soir, Fil Bo Riva nous fait découvrir les morceaux qui paraîtront sur son prochain disque, dont la date de sortie reste encore mystérieuse. Le groupe joue des morceaux assez rock comme « Time Is Your Gun », mais aussi pop avec « Blindmaker » et « Head Sonata (Love Control) ». Quelques pépites apportent du blues-country (comme la reprise de Johnny Cash « Folsom Prison Blues »), du romantique piano-voix (« The Falling ») ou de la pop festive (la géniale « Baby Behave »).

À LIRE AUSSI >> « Blindmaker » : Fil Bo Riva et les tumultes de l’amour

Dans le public, on est euphorique. Attentive lorsque les quatre garçons jouent les titres inédits, la salle se met à chanter à l’unisson lorsque résonnent les titres de If You’re Right, It’s Alright, son premier EP. « Killer Queen », « Greeningless », « Franzis » ou « Like Eye Did » font danser et chanter la foule. Il fait chaud au Pop-Up du Label, et lorsque la soirée touche à sa fin, ce sont des visages heureux et comblés qui quittent la petite salle, murmurant encore les dernières notes de « Like Eye Did ».

Setlist : She’s Wild / Time is Your Gun / Killer Queen / Blindmaker / Head Sonata / L’impossibile / Radio Fire / Greeningless / Folsom Prison Blues (Johnny Cash) / Franzis / The Falling / Baby Behave / Like Eye Did

 Photos : Jeanne Cochin

Advertisements