Agenda des concerts à ne pas manquer en mai à Montréal

AGENDA – Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir écouter en mai à Montréal ? Voilà notre sélection de concerts à ne pas louper ce mois-ci.

Quand je demande « il arrive quand le printemps » à des Québécois, ils me sourient avec compassion. En tout cas, les bottes et le manteau d’hiver sont définitivement rangés, et tout le monde lorgnent sur les quelques semaines qui nous séparent de l’été-printemps. Car à vrai dire, il n’y a pas vraiment de printemps par ici. Juste une saison d’entre deux, mitigée, qui alterne entre sensation estivale et grosses averses l’histoire de te refroidir. Pour parer à cet entre-deux assez batard, quoi de mieux que de se réfugier dans des salles de concerts ? Ça tombe bien, car il y a plein d’affiches qui nous font de l’œil.

Mercredi 2 mai :
Après sa tournée européenne, l’Américain SYML revient de son côté de l’Atlantique pour présenter son dernier EP de folk mélancolique et larmoyant au Ministère. On est prêts à se laisser emporter car les mélodies aériennes et intenses de l’artiste.

Jeudi 3 mai :
Si tu es français, tu as peut-être déjà croisé Squerl Noir quand il portait un autre nom et défendait son projet folk. Le voilà de l’autre côté de l’océan, avec une toute autre ligne éditoriale : le rap en français. Il fera son premier concert montréalais au Bootleger, en compagnie de Mark The Magnanimous.

Vendredi 4 mai :
Je la découvrais en 2013 avec son album Cigarettes & Truckstops. L’Ontarienne Lindi Ortega a toujours ses bottes en cuir rouge et ses yeux de biches. Mais elle a surtout un nouvel album, Liberty sorti le 30 mars en Amérique du Nord, et bientôt disponible en Europe. Elle déposera ses guitares à l’Escogriffe avec Jeremie Albino en première partie.

Dimanche 6 mai :
Avec un nom pareil, tu ne peux pas faire plus québécois, le quintet folk-rock francophone Raton Lover (avec Anthony Roussel en première partie) sera en concert au Verre Bouteille. Une soirée chaleureuse en perspective.

Lundi 7 mai :
Le Club Soda va vibrer au son du rap du puissant collectif LaF, du punk fou de Crabe et du pop folk enchanteur de Lou-Adriane Cassidy qui se disputeront la place de vainqueur de la 22e édition des Francouvertes lors de cette grande finale 2018.

Mardi 8 mai :
On ne se lasse jamais de notre lutin malin Klô Pelgag, qui nous donne rendez-vous au Monument National après sa tournée européenne et africaine. Pour ceux qui ne pourront pas être là, pas de panique. Klô jouera également dans le cadre du Festival Santa Teresa le 20 mai dans l’église Sainte-Thérèse. Le concept de la soirée ? Une « messe transfigurée ».  Men I Trust sont aussi de retour à Montréal du côté de la Sala Rossa, mais c’est déjà complet (avec Jordann et Antony Carle).

Vendredi 11 mai :
Elle chante en anglais et propose un rock sombre et mélancolique. L’hypnotisante San James viendra fouler la scène du Quai des Brumes, avec Floes, mais surtout avec Bridges son nouvel EP. Parallèlement, le Festival Vue sur la Relève propose une belle soirée de groupes « émergents » : Zen Bamboo, Valse Fréquence et Melody McKiver au Ministère.

Samedi 12 mai :
Beaucoup d’entre nous l’ont découverte à La Voix, mais Vanoue aka Vanwho c’est d’abord un band (avec Émile d’Of Course toujours à la basse) qui sera en concert au Club Soda avec ses propres compositions. Et ça, c’est plutôt cool.

Dimanche 13 mai :
Ils viennent de faire les premières parties de Liam Gallagher au Royaume-Uni. Dans la lignée de Mystery Jets, Blossoms ou The Amazons, The Sherlocks s’arrêtent au Café Campus. Amatrices et amateurs de bon pop-rock britannique ? C’est une soirée pour vous.

Mercredi 16 mai :
Extrait du groupe NAVIR pour monter son projet solo, Nolton Lake présentera au Quai des Brumes Anahata son premier album influencé par ses nombreux voyages. Dépaysement au menu. (et c’est gratuit !)

Jeudi 17 mai :
Tire Le Coyote continue à défendre son beau dernier album, Désherbage au National. Encore une occasion d’aller écouter ce artiste au timbre de voix unique et au songwriting précieux.

Vendredi 18 mai :
Après les Francouvertes, c’est au tour du Festival Vue Sur la Relève d’ouvrir ses portes à l’intensément talentueuse Laura Babin qui se produira à la Place des Festivals en partage d’affiche avec Philippe Meunier et Ian Yaworski. Du côté du Théâre Corona, on pourra retrouver les rockeurs de The Damn Truth qui ont vraisemblablement bien grandi depuis qu’on les voyait au Divan Orange ou à Il Motore en 2012. Il s’en passe des choses en quelques années…

Samedi 19 mai :
Des soirs comme ça où il a plein de concerts qui te tentent, c’est toujours la plaie. Nous, on sera du côté du Festival Santa Teresa où se produiront Her, July Talk, Alice Glass ou The Voidz. Mais si tu restes à Montréal même, tu pourras danser au son du DJ Set d’Isaac Delusion au Théâtre Fairmount, ou faire des pas de danse rétro au MTelus avec l’excellent Nathaniel Rateliff & The Night Sweats.

Jeudi 24 mai :
Un grand classique de la chanson québécoise qui joue dans le beau théâtre La Tulipe. A-t-on besoin de vous vendre Avec pas d’casque ?

Mercredi 30 mai :
Après un passage remarqué aux Francouvertes, la Québecoise Laura Lefebvre revient à Montréal, à la Casa del Popolo en compagnie de Hey Major pour jouer les nouvelles chansons qui figureront sur son premier album.

Advertisements