On revient sur la semaine en 1 titre, 1 clip, 1 vidéo

WEEK – Il s’est passé beaucoup de choses cette semaine. Du triste, du désespérant, de la joie et du bonheur. Nous, nous ne sommes ni le huff ni closer, alors on va se contenter de te parler culture.

1 titre – « Damn, Dis Moi » de Christine and The Queens

Celle qui désormais se fait appeler Chris a présenté cette semaine le premier titre de son nouvel album. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a un peu de changement. Cheveux coupés courts et pochette sans appel, Chris modifie son image et va toujours plus loin dans les questions de genre. Musicalement (parce que c’est quand même ce qui nous intéresse), elle suit en revanche une tendance déjà bien entamée par la pop française : le retour aux 80s / 90s. « Damn, Dis Moi » a des sonorités très familières. On pense à Michael Jackson, on pense à Madonna, d’ailleurs grande influence de la nouvelle étape de Chris. La dose de G-funk injectée par le featuring de Dâm-Funk est efficace. Mais pas ultra-actuel, et beaucoup moins inspirant que l’album précédent.

1 clip – « Tiger On A Leash » de MNNQNS

En vrai, c’est plutôt une session live pour Ricard SA qu’un clip, mais en fait, on voulait juste balancer un peu de son de MNNQNS. Parce que je vais être honnête, je ne suis pas tout à fait convaincue par l’effet fumée (pareil qu’en concert en fait, ça m’insupporte). Par contre, je suis toujours contente d’entendre ce quatuor. Ça pue le rock anglais alors que ça vient de chez nous. Et ça, c’est cool. Voilà. Parfois il en faut peu pour être heureux (©Baloo).

1 vidéo – Extrait du film « Girl », de Lukas Dhont

Ce film concourrait à Cannes dans la catégorie « Un Certain Regard ». Son acteur vedette, Victor Polster, a reçu le prix d’interprétation. Et quelle évidence, au vu des quelques minutes disponibles. « Girl », c’est l’histoire de Lara, 15 ans, dont le rêve est de devenir danseuse étoile. Mais c’est surtout l’histoire d’une transition : une transition d’âge (l’adolescence), une transition de genre (de garçon à fille), une transition de corps (pour devenir ballerine). Cette transition est soutenue par une multitude gens bienveillants, comme son père. Pourtant on sent toute la délicatesse de la situation, et on attend les bouleversements. Nul doute qu’à sa sortie, ce film fera encore parler de lui.

Advertisements