The Big Bang Theory : nerds et geeks te disent merci

FIN – Jeudi dernier, The Big Bang Theory a tiré sa révérence après 12 ans de bons et loyaux services. Merci.

Pendant qu’une grosse partie de la planète s’émeut de la fin à venir de Game Of Thrones, une autre série s’est éteinte la semaine dernière. Une série autrement plus grande et importante si tu veux mon avis. Jeudi dernier, le clap de fin s’est refermé sur The Big Bang Theory.

2007. C’était en 2007 qu’on découvrait tous Sheldon, Leonard et Penny. En 2007 qu’on s’est tous pris de passion pour les t-shirts de geek. En 2007 qu’on a tous commencé à fredonner une chanson qui parlait de Big Bang. Et je crois que c’est à ça que se mesure la grandeur de cette série. Je pourrais te parler du final, en deux épisodes, qui voit s’accomplir les chemins de tous les personnages principaux d’une manière tout à fait satisfaisante, mais je n’ai pas envie de te spoiler, dès fois que tu n’aies pas encore regardé cette fin. Et je n’ai pas envie de m’étendre non plus sur deux épisodes qui m’ont fait beaucoup pleuré malgré moi. Je crois que l’important finalement, c’est ce qu’il s’est passé lors de ces douze années, et ce qu’il restera à tout jamais d’une série devenue culte.

Les nerds, pas si uncool

Avec The Big Bang Theory, les sciences sont devenues un sujet central d’une série grand public. Physique, biologie, astronomie, géologie, tout y passé, avec beaucoup d’humour et souvent beaucoup de justesse. Qui, si ce n’est Leonard et Sheldon, pourront se targuer d’avoir donné envie aux gens d’afficher le tableau de Mendeleïev sur leur rideau de douche ? Qui d’autres qu’eux ont transformé la double hélice de l’ADN en élément parfait pour une déco ? Qui mieux qu’Amy et Bernadette ont su défendre au fur et à mesure la place des femmes dans les labos de sciences ? Que peut-on dire à part merci ?

Bien sûr, toute la pop culture y est passée aussi. Les comics, les films de super-héros, les franchises intergalactiques, les pointes d’ironie sur les Kardashian, l’amour des drapeaux, les jeux vidéos ou de plateau, tout, absolument tout dans cette série, a participé à rendre leurs lettres de noblesse aux choses les moins populaires et à faire de l’humour avec le reste. The Big Bang Theory a rendu les nerds cools. Et là encore, merci.

Adieu les gars, vous nous manquerez

Merci Chuck Lorre et Bill Prady d’avoir créé cette série. Merci Jim Parsons, Johnny Galecki, Kaley Cuoco, Simon Helberg, Kunal Nayyar, Melissa Rauch, Mayim Bialik d’avoir accompagné toute une génération dans le désordre de vos personnages. Merci The Big Bang Theory d’avoir fait de nous, jeunes nerds et jeunes geeks, des adultes plus confiants, prêts à assumer leurs bizarreries et leurs t-shirts douteux.

Et à toi, Jim Parsons / Sheldon Cooper, à toi qui a précipité la fin de cette série, merci d’avoir permis une jolie fin et un merveilleux discours de clôture. Et à tous mes copains d’enfance qui se sont reconnus dans cette série : that all started with a big bang.


Advertisements