L’actu musicale en 9 clips qui font du bien aux yeux et aux oreilles

VIDÉOS – Heureusement, l’été n’est pas synonyme de pause dans les sorties musicales. La preuve en est avec ces 9 bons clips mis en ligne ces dernières semaines.

Jordan Mackampa – « Under »

Voilà une des étoiles filantes du folk britannique qui a pris un petit virage pop : Jordan Mackampa et sa folk hybride gorgée de soul. « Under » en est l’exemple, nouvelle chanson qui pourrait se retrouver sur son premier album à venir. « Under parle de tomber amoureux de la personne à côté de vous dans le métro« , d’imaginer ce que serait cette vie à deux et de se projeter sans rien faire dans la réalité. Le Londonien viendra présenter ses nouvelles chansons le 5 décembre au Point Éphémère.

Baptiste W. Hamon – « Bloody Mary »

« Bloody Mary » est sans surprise l’une de nos chansons préférées du deuxième album de Baptiste W. Hamon, Soleil, soleil bleu sorti en avril dernier. Dans une vidéo western-cowboy, Baptiste captive une séduisante jeune femme-oiseau dans un booth (même s’ils se connaissent à peine). Son Amérique à lui, teinté de poésie et de mélancolie. On est fan.

En concert aux Étoiles le 11 novembre.

Lewis Capaldi – « Hold Me While You Wait »

L’Écossais ne cesse de faire parler de lui depuis la sortie de son premier album et son hit « Someone You Loved » que tu as forcément entendu à la radio cet été. Le jeune homme, bourré d’humour, continue à égayer les internets de ses gags et de sa charmante décontraction.

Après l’épisode Jonas Brothers et Noel Gallagher à Glastonbury, Lewis Capaldi a mis en ligne un clip homemade pour sa ballade mélancolique « Hold Me While You Wait ». Une vidéo complètement wtf avec des sous-titres très drôles qui commentent ces scènes fimées en festival, où Capaldi portait un panneau en carton « Hold Me » autour du cou. On adore l’épisode de la photocopieuse.

En concert le 7 octobre à l’Olympia de Montréal et le 22 octobre à l’Alhambra de Paris.

Balthazar – « Changes »

Simple mais toujours efficace, Balthazar continue de nous faire vibrer avec les chansons extraites de Fever leur dernier (excellent) album, dans un clip d’images de tournées. Du tour bus à leur quotidien scène-échauffement-découverte des villes-rasage en coulisse-pas de danse… une chose est certaine : on meurt d’envie de les revoir en concert.

Le 23 août à Rock en Seine, le 21 janvier 2020 à la Laiterie de Strasbourg et pas mal d’autres dates françaises ont été ajoutées.

Voyou – « La Serre »

Moiteur et plantes grasses. Voyou présente un nouvel extrait de son premier album, où de fins champignons bleus peuvent être fumés, des cocons humains se joignent à la danse et les grimoires pop-up prennent vie sous une serre de tous les possibles. Un titre tropical, parfait pour l’été.

En concert le 21 septembre à Paris est têtu Festival.

Eli Rose – « Trop beau »

Découverte dans une petite chapelle lors du Festival Santa Teresa, la Québécoise Eli Rose avait surpris le public avec sa reprise en piano-voix de « Trop beau », originellement chantée par le rappeur français Lomepal. La jeune femme a décidé de rendre officielle sa belle cover mélancolique de cette chanson d’amour-haine dans une vidéo sobre et percutante.

The Lumineers – « It Wasn’t Easy To Be Happy For You »

Depuis l’annonce de la sortie de leur 3e album, intitulé sobrement III, The Lumineers suscitent beaucoup de curiosité autour de la sortie de leurs 10 vidéos. Beaucoup de spéculations ont lieu dans les commentaires afin d’expliquer les liens de parentés liant tous les personnes de cette saga cinématographique familiale. Même si on est curieux d’avoir le fin mot de cet arbre généalogique mélancolico-misèreux, on est ravi de découvrir ces nouvelles chansons, notamment la très touchante « It Wasn’t Easy To Be Happy For You ».

En concert le 20 novembre au Zénith de Paris et le 6 mars au Centre Bell de Montréal.

Palace – « Running Wild »

Enfin un 2e album de Palace ! On n’a pas été déçu par ce Life After sorti à point nommé pour l’été, avec ses mélodies langoureuses et ses envolées atmosphériques que l’on apprécie tant. Le groupe anglais en a profité pour mettre en ligne le clip de « Running Wild » une ode à l’échappée sauvage, une fuite de la vie citadine avec son lot de rencontres et de bonheurs éphémères. Si beau.

En concert le 15 octobre au Point Éphémère.

Laura Babin – « Qui de nous deux »

Pas besoin d’en faire des caisses quand on arrive avec un tom basse et quelques croches de guitares à captiver l’oreille. C’est sa chanson « Qui de nous deux » que Laura Babin a choisi de présenter dans un clip en clair-obscur tirée de son tout premier album Corps coquillage. Simple, efficace.

Advertisements