Un bébé, une île, un album : Klô Pelgag annonce la sortie de « Notre-Dame-des-Sept-Douleurs »

NEWS – Dans un petit reportage genèse de « Notre-Dame-des-Sept-Douleurs » sortant mi-avril, Klô Pelgag y confie ses angoisses et dévoile les premières notes de son nouvel album.

La dernière fois qu’on voyait Klô Pelgag, c’était au printemps 2018 dans le cadre de la superbe cathédrale de Sainte-Thérèse pour son fantastique spectacle autour de son album L’Étoile thoracique, sorti en novembre 2016.

Elle en a fait des kilomètres et des représentations, toujours aussi travaillées, pour partager son univers et son deuxième album à travers le Québec et l’Europe.

À LIRE : notre interview avec Klô Pelgag à Paris

Un peu plus de trois ans après, la sainte nouvelle est enfin tombée. La cheminée a craché une fumée blanche pleine d’espoir : deux nouveaux nés ont fait leur apparition dans la vie de la Québécoise. Un, en chair et en os, un petit bébé, un vrai de vrai. Et un deuxième, enfant de plusieurs esprits créatifs, un nouvel album, intitulé Notre-Dame-des-Sept-Douleurs. La sortie est prévue le 17 avril chez Secret City Records.

Des angoisses et un voyage

« Notre-Dame-des-Sept-Douleurs c’est un endroit qui existe géographiquement, mais qui existe aussi dans ma tête » explique Klô Pelgag à l’entame du petit reportage de genèse mis en ligne cette semaine. Elle y explique le surmenage qu’elle a vécu ces dernières années, et le retour de ses angoisses. « C’est un épais brouillard qui s’est installé dans ma tête, un ciel noir, opaque. »

Quatre minutes dans lesquelles l’artiste explique qu’en août 2019, sortant enfin de ce brouillard mental, et pour asséner un dernier coup à ses démons, elle s’est rendu à Notre-Dame-des-Sept-Douleurs. Un voyage presque initiatique sur une île d’à peine 35 habitants au large de Trois-Pistoles. Un village finalement pas si effrayant par rapport à ce qu’elle s’était toujours imaginé étant petite.

« Aujourd’hui je suis fière de dire que je suis plus heureuse que jamais. » Revoilà donc une nouvelle Klô Pelgag rayonnante de bonheur, maman, et plus artiste prodige que jamais. On trépigne d’impatience pour la suite.

Advertisements

Commentaires fermés.