Foals dévoile son apocalypse, avec le sublime clip de « Neptune ».

CLIP – Foals revient en ce début d’année 2020, avec le clip de « Neptune », issu de leur dernier album Everything Not Saved Will Be Lost, Part 2.


En 2019, les rockeurs de Foals s’étaient livrés en deux albums: Everything Not Saved Will Be Lost, Part 1 et Everything Not Saved Will Be Lost, Part 2. Le son plus brut et criant du second répondait à un certain psychédélisme du premier. Malgré tout, les thématiques de ce diptyque musical étaient identiques : le pessimisme ambiant. Que les raisons soient climatiques, politiques ou sociales, Foals nous invitait à fuir un monde en déclin.

La conclusion, de cette fresque noire, s’intitule « Neptune » et vient d’être mise en images. Le réalisateur David East a capté, dans ce film épique, la beauté naturelle de notre planète afin de la faire se confronter au ressenti que nous nous faisons du monde actuel, au bord du précipice, de l’apocalypse. Le visuel n’est donc, ni plus, ni moins, le reflet des propos de Yannis Philippakis, leader du groupe, qui souhaitait – avec ce titre – parler d’évasion et mortalité.

« I’ve waited so long, On the snow shores of England, To sing my last song. So come row me away, On black rivers and rainbows to Neptune, Where I can stay »

« Neptune », Everything Not Saved Will Be Lost, Part 2.

Plus que jamais, Foals se veut défendeur d’un monde, qui doit guérir par lui-même, s’il ne veut pas sombrer. À l’automne, le groupe s’était déjà mobilisé contre le changement climatique et ses conséquences, via le clip de « Like Lightning ».

Foals sera en concert, le 27 avril au Zénith de Paris, le 26 juin au Festival Europavox de Clermont-Ferrand et le 2 juillet aux Eurockéennes De Belfort.

Advertisements