Francouvertes soir 4 : Vendou, Petite Papa, dope.gng

REPORT – C’est le rap qui est à l’honneur de la quatrième soirée des préliminaires des Francouvertes 2020. En lice, trois groupes aux univers très différents : Vendou, Petite Papa et dope.gng.

Le Cabaret Lion d’Or affiche complet pour cette quatrième soirée de préliminaires de l’édition 2020 des Francouvertes. Au programme, du rap, du rap et encore du rap. Mais soyons rassurés, bien que le rap soit le dénominateur commun aux trois groupes de ce soir, c’est bien trois styles très différents qui évoluent sur scène.

Vendou, le rappeur au grand cœur

Pour la première fois ce soir, Vendou se présente sur scène accompagné de quatre musiciens. Et c’est une très bonne idée. Son rap, plutôt serein et doux, se pose ainsi sur des rythmiques et mélodies variées – un peu reggae-dub sur « Petit petit (moment doux) » par exemple.

Entre deux jeté-rattrapé de micro, le garçon fait chanter le public, qui donne de la voix très volontiers sur « Bizness ». On aime l’impression de vrai bonheur qu’il dégage en chantant, sa voix sensible et son orchestration intelligente. Il quitte la scène sur « Par chez nous » acclamé par le public.

Petite Papa, la fête au village

C’est avec l’intro électro-swing de « Boogie » que la grande famille de Petite Papa entre en scène. Des claviers, un sax, une guitare, une basse, une batterie et deux MC se partagent le plateau et dansent de concert. Sur scène, comme dans la salle, ça danse bien. Funk et groovy ou reggae-dub, tout est fait pour bouger ses hanches et faire la fête (parfois au détriment de la qualité des voix).

L’énergie du groupe et surtout des deux MC est communicative. On aurait bien envie nous aussi d’aller « chiller » dans leur « backyard », comme ils le chantent le sourire aux lèvres.

dope.gng, les petits nerveux

Pour terminer la soirée c’est les énergiques Yabock et Zilla de dope.gng, accompagnés de leur DJ, qui prennent place. Leur rap oscillant entre punk et trap, fait notamment l’apologie – non sans humour – du « Chlag », le quartier d’Hochelaga où ils vivent depuis deux ans. Ils nous invitent à partager leur soirées toujours très festives (drogues et compagnie). Romantiques aussi, ils jettent à la volée des œillets au public, chantant en anglais des amours déchus.

Il fait visiblement de plus en plus chaud sur scène, si bien qu’ils se mettent torse nu avant d’inviter à danser sur scène lors du dernier titre le public surexcité des premiers rangs.

Classement provisoire
1. Ariane Roy
2. Vendou
3. Jessy Benjamin
4. Narcisse
5. La Faune
6. Embo/phlébite
7. Aramis
8. Guillaume Bordel
9. Petite Papa

Texte : Jeanne Cochin / Photos : Emma Shindo

Advertisements