Rattrapage estival : les 7 titres québécois qui ont tourné sur nos platines

NEW TOUNES – Retour sur sept nouveautés québécoises (plus un) qui sont passées dans notre radar de ces dernières semaines.

LaF – Day Off

Ils ne s’arrêtent plus. Malgré le confinement, le jeune collectif de hip-hop LaF (la mif’ pour ceux qui débarquent) a annoncé la sortie d’un nouvel EP le 4 septembre, moins d’an an après la sortie de leur 1er album chez Disques 7ieme Ciel. Pour accompagner cette nouvelle, les Québécois ont dévoilé « Day Off », une « ode au spleen printanier causé par l’isolement planétaire, sur une production épiphanique et colorée signée par bnjmn.lloyd ». C’est chill, estival, et nous, ça nous met dans un fucking bon mood.

Jesse Mac Cormack – LBTA

On ne change pas un duo gagnant. Derrière les images puristes de la nouvelle chanson de Jesse Mac Cormack, on retrouve Frédérique Bérubé. Grosses nappes et boucles électroniques, synthés entêtants et ce timbre de voix lancinant qu’on reconnaîtrait entre mille scandant « I wish you were my runaway ». À quand la bonne nouvelle d’un album pour la rentrée ?

Guillaume Bordel – Au soleil

Réalisée en collaboration avec Dany Placard, « Au soleil » est la première chanson du jeune projet de Guillaume Bordel que l’on a pu découvrir aux Francouvertes. Qui dit Dany Placard, dit grunge et pas de chichis. Qui dit Guillaume Bordel dit décibels et fougue. Débuzzons donc au soleil.

Hey Major – Le ciel pleure

« Cette chanson a été écrite après la mort de notre grand-père lorsqu’on était plus jeunes. C’est une chanson qui raconte la compassion et l’acceptation des deuils que nous vivons. » Mickaël et Raphaël Fortin, les deux frères de Hey Major (qu’on a découvert en 1re partie de Foreign Diplomats) ont mis en ligne une vidéo simple, mettant en avant l’émotion et le texte léger de cette chanson inédite inspirée d’une mélodie que leur chantait leur grand-père. Plutôt adeptes de l’anglais, le duo Sherbrookois a sorti son premier album The Station en octobre dernier (Indica).

Valse Fréquence – Entremêlés

Passionnel et sexy, le nouveau single de Valse Fréquence s’écoute sur le chemin de l’appartement de votre amant.e, l’excitation dans le corps à peine rafraîchit par les soirées estivales. Accompagné d’une vidéo réalisée par Zach Ayotte, critique onirique de la relation des hommes avec la technologie, « Entremêlés » est le premier clip du trio montréalais dont le 2e EP Ci-haut, ci-bas est sorti en octobre 2019.

Lucill – Personne

Inspiré par le chagrin et la nostalgie du suicide d’un ami arrivé quelques années plus tôt, « Personne » est le nouveau single de Raphaël Bussières, pour son projet Lucill. Si les paroles poétiques sont lourdes, l’instrumentalisation folk est elle légère et nous fait étrangement penser aux couplets de « Si on devait mourir demain ». La dichotomie se poursuit jusque dans le clip, d’images et noir et blanc et de collages réalisé par Jeff Boyd, très tendance. Le premier album, Bunny est attendu le 18 septembre chez Coyote Records.

Dylan Phillips – Candle Eyes

Petit détour mélodique pour Dylan Philipps, percussionniste multi-instrumentiste bien connu de Half Moon Run qui sort cet été un EP de pièces au piano. « Undercurrents est une collection de pièces que j’ai écrites dans mon salon au cours des dernières années« , explique le Canadien formé au Conservatoire de Montréal, inspiré pour ce premier doux extrait mélancolique des images d’Hugo Perrin tournées en Arctique.

Bonus : Qualité Motel – C’est la quantité qui compte

Tu te souviens de Valaire ? (ou Misteur Valaire à l’époque où on les avait vus foutre le dawa à Paris). Les cinq Québécois ont leur propre side-project de pop électro, sous le nom de Qualité Motel et ils viennent de sortir un EP, C’est la quantité qui compte, fait de cinq collaborations, avec la crème des artistes hip-hop québécois émergents. Gros crush sur « Rosée » (avec Mike Clay de Clay and Friends) et « UV-B » avec LaF. Mets ça bien fort, où que tu sois, danse et kiffe ta vie et ton été déconfiné.

Advertisements