Francouvertes soir 1 : Bermuda, Lampion, Super Plage

LIVE REPORT – Retour sur le 1er soir des préliminaires de la 25e édition des Francouvertes. Au programme : Bermuda, Lampion et Super Plage. On vous raconte.

Ayé. C’est tipar. La 25e édition des Francouvertes dans sa formule covid remaniée a démarré ce lundi avec la première soirée des préliminaires du concours. Rendez-vous sur les internets pour découvrir Bermuda, Lampion et Super Plage, les trois premiers artistes et groupes à se présenter sur la scène du Lion d’or.

L’avantage du concert live virtuel c’est que je peux débarquer au concert avec des clémentines, des paracétamols et recouverte de divers plaids et pulls l’histoire de tenir le coup après avoir perdu une heure de sommeil le week-end dernier. Mon corps a du mal à s’en remettre (malgré la sieste de 18h) et me le fait comprendre à coup de migraine dûe au trop-plein d’écrans de ma journée de télétravail. Juste vous aviser du cadre spatio-temporel de l’écriture de ce billet.

Bermuda fait fondre la glace

C’est à Bermuda de casser la glace. L’expérience avait plutôt bien réussi à Ariane Roy l’année passée. Avec son impressionnant keytar et ses quatre musicien.ne.s, Bermuda entame la soirée avec sa chanson… « Bermuda ». Les présentations étant faites, la jeune femme semble bien à l’aise sur scène, entourée entre autres de deux des trois Shirley. Avec son timbre de voix un peu écorché, Bermuda débite les titres extraits de son 1er EP sorti en plein confinement 2020.

On accroche bien avec sa nouvelle chanson « Je ne m’excuserai pas », plus down tempo que ses autres chansons plus funky pop. Un peu essoufflée parfois, Bermuda assure quand même niveau vocal, retombant vite sur ses pieds lors d’un mini-oubli sur « Chest ». Ce premier set estival nous sort un temps de notre turpitude hivernale de confiné.e. On se dit qu’on aurait bien pris notre shot de vitamine C en live, car clairement l’écran et les plans ne rendent pas justice à l’énergie et la profondeur que le groupe semble avoir.

La claque Lampion

Lampion entament leur set avec « Distances ». Des paroles un peu mystiques parfois mais de sacrés bons arrangements qui j’avoue, vont souvent me faire hocher la tête (vous saurez qu’il m’en faut beaucoup pour arriver à ce stade de l’enjaillement). Ne mentons pas, je suis bien heureuse de pouvoir suivre les paroles en même temps que le groupe originaire de Longueuil débite leur franglais rythmé et structuré sur leur rap-jazz-pop/rock-électro (la totale) marqué par des nappes de synthé bien présentes et une guitare pleine de réverb.

On est clairement dans la même lignée qu’Original Gros Bonnet, gagnants de la 23e édition, par le biais de rechutes rock bien senties (« White Desire ») dans lesquelles les cinq garçons (+ un saxophoniste) semblent prendre beaucoup de plaisir. Le groupe a travaillé ses ambiances/nuances et le concert est rondement mené. Même le vocodeur/autotune sur « Primitif(ve) » passe crème. C’est dire ! En 25 minutes, Lampion a choisi de miser sur quatre titres. C’est bien joué car maintenant j’ai juste très très envie de les voir en live.

Sans coquillages ni crustacés

On avait déjà parlé de Super Plage sur Rocknfool. Le genre de chansons qui s’écoutent bien sans réfléchir. Le genre de chansons que tu ne vas pas forcément avoir en tête aussi. Car niveau paroles, Super Plage est le candidat de la soirée qui n’a pas misé sur l’écriture comme ingrédient essentiel. C’est plutôt le roi des mixs électro, des claviers à gogo et des collaborations avec ses supers ami.e.s, notamment Mélanie Venditti et Virginie B sur scène avec lui pour ce concert-ci.

Gadgets gonflables à gogo sur la scène où le groupe s’est installé en demi-cercle pour faire front uni. À noter tout de même, il y a très peu d’instrument organique parmi les cinq musicien.ne.s qui pianotent tous sur des consoles/pads (les bongos en bois d’arbres de la forêt font du bien). Malgré le capital sympathie de ce projet, il manque un peu de relief et de travail d’écriture pour moi. Qu’on se le dise, j’adorerais écouter ce concert bien travaillé de Super Plage aux Piknik électroniques en état d’ébriété ou en fin de soirée (toujours en état d’ébriété tmtc). Mais comparativement aux deux prestations précédentes c’est, à mon goût, un peu en-dessous.

Il faut croire que le jury et le public n’étaient pas du même avis que moi, puisque le classement provisoire au terme de cette première soirée des préliminaires est celui-ci :
• Super Plage
• Bermuda
• Lampion

Rendez-vous ce soir pour le 2e soir des préliminaires avec Douance, Mada Mada et Phil Bourg.

Crédit photos : Frédérique Ménard-Aubin