Bouquet de 10 clips québ’ pour un printemps plein de promesses

VIDÉOS – Sélection de 10 clips québécois dans l’effusion culturelle habituelle du mois de mars. Un beau bouquet printanier qui laisse espérer une année 2021 fournie et excitante.

Louis Venne – « Mes beaux habits »

« Sur un candide groove de rock, à la limite du naïf, de l’innocent, notre sujet, qu’on imagine ayant le cheveu gras et le regard creux, tourne en rond telle une bête en cage dans son appartement » écrit Louis Venne pour décrire son nouveau clip, retranscription du malaise qu’il interprète. Sur des couplets plutôt allants et enjoués, Louis Venne chante l’angoisse et l’isolement pour mieux nous déstabiliser avec un refrain aux accords qui surprennent l’oreille, habituée aux harmonies. Le clip est réalisé par Frédérique Bérubé et « Mes plus beaux habits » est extrait de Comme une bête dans les headlights, l’album de Louis Venne paru en octobre 2019.

Vendôme – « VVV »

Un deuxième clip un peu barré est sorti du côté de Vendôme (Cédrik St-Onge, Marc-Antoine Beaudoin, Tom Chicoine et Bruno St-Laurent). Le supergroupe de la chanson francophone québécoise, qu’on a eu la chance de voir aux Francouvertes il y a quelques jours, propose une vidéo complètement wtf , « question de rendre hommage à leur démarche artistique libre et juvénile » dit le communiqué. On ne peut pas dire qu’on a pas eu de sourire en coin en regardant « VVV ». Des bons moves de bassin, des orteils sur un clavier, et beaucoup de crème solaire sont à admirer dans cette chanson qui apparaîtra sur le premier EP à venir cette année.

Laura Lefebvre – « Flashback »

Premier extrait de La Terre est plate, son 2e EP, Laura Lefebvre a mis en ligne « Flashback ». Elle l’accompagne d’une vidéo vintage un poil démente, qui la met en scène dans des scènes parfois anxiogènes, parfois complètement extraordinaires. La chanson, inspirée d’une histoire vraie arrivée à l’artiste aurait eu lieu « un été de chaleur intense » alors que la main proche de la poignée du congélateur, la jeune femme se fait soudainement foudroyer. « Depuis ce jour, des visions du futur, des révélations d’une vie antérieure et un don psychique se manifestent. » Synthés planants, sons de violons transformés, bouts de couplets parlés, « refrains à la trajectoire-vortex », Laura Lefebvre réussi à nous refaire vivre son trip délirant grâce au travail de Blaise Borboën-Léonard (Lydia Képinski) qui a réalisé cet EP à paraître le 23 mars. On nous dit dans l’oreillette que le single homonyme sera une collaboration avec Valence. Du bon tout ça.

Elliot Maginot – « Holy Father »

Du nouveau du côté d’Elliot Maginot dont le dernier album Comrades est sorti en novembre 2018. Le Québécois promet de bonnes nouvelles à venir sous peu, notamment une date pour son troisième album. Et pour faire patienter les badauds, il a dévoilé le clip de son single « Holy Father », réalisé par Adrian Villagomez. Pas loin de 5 minutes d’images poétiques entre l’intense cavalcade d’un cheval dans la neige, la relation père-fils d’un touchant duo qui finit par se retrouver, et le live d’Elliot Maginot accompagné du quatuor à cordes Esca dans une église. Les images sont belles, le son puissant, et les plans s’entrelacent à merveille dans cette course effrénée et poignante.

Laurence-Anne – « Nyx »

Nouvel extrait de Musivision son deuxième album, Laurence-Anne présente « Nyx ». Prévu pour le 23 avril, « Nyx » est la deuxième chanson que la Québécoise dévoile de son nouveau LP (Bonsound) co-réalisé par Félix Petit (Les Louanges, Bellflower). Ecrite lors d’une retraite de création en Gaspésie, la version épurée de « Nyx » est ensuite passée entre les mains des musiciens de Laurence-Anne. « J’avais fait une version plutôt douce de la chanson, puis au moment de l’enregistrer, on est allé complètement ailleurs. La veille, on avait passé la nuit à danser sur la musique de Munich Machine (de Giorgo Moroder). Au matin, c’était évident pour tout le monde qu’on voulait faire une chanson four-on-the-floor, et c’est celle-là qui y est passée. » Synthés 70’s, et rythmiques métronomiques qui donnent une furieuse envie de s’élancer sur une piste de danse lumineuse et lâcher prise.

Les Deuxluxes – « Vacances Everest »

« Après une longue tournée intergalactique… » Voici comment le nouveau clip des Deuxluxes commence, entre un Star Trek et un Charlie et ses drôles de dames version tropicale. « Vacances Everest » est le tout nouveau single du duo tiré de leur album Lighter Fluid (Bonsound). Les rockeurs se mettent en scène dans une vidéo délurée où l’absurde est de mise. Anna Frances Meyer et Étienne Barry expliquent que pour cette vidéo réalisée par Ariel Poupart, « tous les éléments ont été conçus à partir de matériaux recyclés, du vaisseau spatial version modèle réduit en passant par les costumes 100% vintage et les arrière-plans en lumière liquide pour recréer le cosmos. Même dans l’espace, rien ne se perd, tout se transforme ! » On ne vous dévoile pas les tenants et aboutissants des aventures des Deuxluxes entre jungle, sommet enneigé et mauvaise rencontre, mais « Vacances Everest » saura vous faire tripper bien comme il faut.

Oui merci – « Mes deux mains »

Deuxième clip extrait de leur tout premier EP, Oui merci a dévoilé une vidéo homemade pour leur chanson folk-rock posey et joyeux « Mes deux mains ». Tourné dans le chalet familial de la seule membre féminine du groupe (mais pas des moindres), leur clip est un parfait mélange entre trip de mush et un Miyazaki IRL. A la fois cute, poétique et complètement barré. Parallèlement à la sortie de leur premier EP co-réalisé par Étienne Dupré, le quintet montréalais est actuellement en lice pour accéder aux demi-finales des Francouvertes.

Julyan – « Do Anything »

Co-réalisée avec Marius Larue et Hubert Lenoir, Julyan a présenté « Do Anything », une toute nouvelle chanson tirée d’une tétralogie sur le thème de la synesthésie couleurs-musique. Plus enjouée et rythmée que ses précédentes chansons, Julyan (Julien Chiasson de son vrai nom), explique que ce single parle « d’avoir confiance en ses choix ». Il ajoute qu’il sera possible de voir la vie en couleurs quelques temps après avoir écouté la chanson. La vie en rouge, pour ce clip réalisé par son ami Thomas Fortier et colorisé par Béatrice Tremblay, tout en sobriété et bonnes vibes. A écouter pour entamer une journée du bon pied.

Yuri – « Mayo Ketch »

Après Julyan, voici un autre side project des Forest Boys. Autre univers, autre ligne éditoriale ! Celle de Yuri qui nous plonge dans un rap 90’s avec « Mayo Ketch ». Au menu, des paroles humoristique noyées dans une liste d’aliments et plats plutôt mauvais pour nos artères. Et pour accompagner ce titre accrocheur, un clip fait maison complètement fou, que l’on conseille de ne pas visionner en ayant faim. Le Québécois recrée une cour intérieure à même son salon pour ne pas avoir à sortir. Tout ça pour le bien de l’économie des restaurants bien entendu. « Mayo Ketch » est tiré du premier EP de Yuri sorti à la mi-mars. Bon app’ !

Louis-Jean Cormier – « L’ironie du sort »

Un an après a sortie de son dernier album, Louis-Jean Cormier vient d’annoncer qu’un nouvel album allait pointer son nez le 16 avril prochain (Simone Records). Inspiré par le décès de son papa, Le ciel est au plancher a été imaginé par son ami François Lafontaine (Karkwa). Un premier extrait a été dévoilé accompagné d’un beau clip qui va droit au cœur. Et c’est une petite pépite. « L’ironie du sort » est la prise de conscience et les regrets de l’artiste qui a « perdu trop de temps » et qui constate durement qu’au moment il veut reprendre contact avec son père, « tu n’es plus là ». Une intro au piano-cuivres, puis une constante gradation avec de plus en plus d’éléments électroniques, comme pour signifier le poids du chagrin qui oppresse le cœur par vague. C’est extrêmement touchant. C’est beau beau beau.