On y était : Benjamin Siksou à la Flèche d’Or

Son nom vous est familier, Benjamin Siksou a squatté nos petits et grands écrans a plusieurs reprises, jouant les chanteurs soul à la Nouvelle Star et l’acteur au cinéma. Depuis « Just Two Of Us« , j’ai pas lâché l’affaire. J’avais été scotché par le grain de voix de ce garçon, tellement gorgé de soul et si aisément reconnaissable. Il n’a pas gagné la Nouvelle Star, mais ce n’est pas pour autant une raison pour abandonner. Après l’avoir entre-aperçu à Sofar la semaine dernière, je le vois enfin pendant un set entier, à la Flèche d’Or. Oui, j’ai lâché Solidays pour le voir lui. Benjamin Siksou. Accompagné avec sa guitare. Et rien d’autre.

IMG_4509

La scène à peine éclairée, les gens assis par terre. Surprenant, mais ce n’est pas pour déplaire au jeune homme : « J’aime bien, ça fait plus lounge« . C’est parti pour un set de trente minute, des chansons en français, très blues voire soul (oui c’est possible et rien à avoir à l’Oncle Ben), des vieilles, des nouvelles, des reprises. On se surprend à claquer des doigts, à dandiner de la tête. Personnellement j’ai totalement succombé à la reprise de « Love In Vain » des Stones, (qui est elle-même une reprise de Robert Johnson). D’ailleurs, je pense que ce garçon devrait chanter plus en anglais, sa voix se faisant plus belle dans la langue de Shakespeare.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.