On y était : Rose et Éléphant aux Francofolies

Éléphant enchaîne les concerts, leurs Francos à eux a été hyper rentabilisé. Après l’ouverture de Patrick Bruel, ils assurent la première partie de Rose dans un cadre plus qu’exceptionnel : une chapelle. Le concert est un peu tôt, 11 heures (ou tard tout dépend comment on l’entend), normal il se déroule dans le cadre des Folies Matinales. Concert acoustique, hyper intimiste. Interaction parfaite avec le public, des paillettes un peu partout et une fraîcheur qui fait plaisir à voir. Ils sont blagueurs et moqueurs, ils ont le mode deuxième degré branché en continue. Leur concert était assez court mais ils ont chanté les titres les plus efficaces de leur album, dont le très accrocheur « Collective Mon Amour » en conclusion de leur set. Je suis conquise.
Petite histoire marrante : Elephant a laissé ses empreintes un peu partout dans les rues de La Rochelle. Regardez les trottoirs, il y a des tags partout !

IMG_8117

Viens ensuite la belle Rose. Une fois qu’on a décidé d’arrêter de la détester d’être aussi belle on se met à l’aimer passionnément. Parce qu’il se dégage d’elle une espèce d’aura de gentillesse et de sincérité. Dans ses chansons, Rose se livre avec ses failles et ses faiblesses. Et parce qu’elle se met à nue elle se fait touchante et surtout nous, les filles, on s’identifie à elle et on se retrouve dans ses textes. J’avoue, j’ai trouvé un peu de moi dans « Je Me Manque », c’était un plaisir aussi d’entendre les vieux morceaux, « La Liste » « Sombre Con » ou encore « Ciao Bella ».

Rose multipliera les blagues entre les transitions et les clins d’oeil à Patrick Bruel (qui a chanté la veille de son concert). Agréable moment que celui que nous a offert Rose.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.