Queens of the Stone Age session live at KRWC

queens-of-the-stone-age-at-lollapalooza-brasil-2013-Photo-by-Cambria-HarkeyLe nouvel album des Queens of The Stone Age, … Like Clockwork, a fait couler beaucoup d’encre à sa sortie. Forcément quand tu fais l’unanimité pendant des décennies auprès de tous les rockers stoners du monde entier, difficile de relever le défi de sortir un album meilleur que Era Vulgaris, et tous ses prédécesseurs.

La polémique chez RockNfooL on s’en fout, on imagine déjà les posts des fans de la première heure sans concession qui vont nous insulter mais nous maintiendrons: ce nouvel album est absolument parfait, sublime et c’est une totale addiction. Le groupe s’est déchiré avant même le début de son écriture, Joey Castillo et Josh Homme ont mis fin à quelques belles années d’amitié et de collaboration, Dave Grohl est revenu jouer les pompiers, pour notre plus grand bonheur, il est vrai. Lien de cause à effet qui sait, d’autres membres sont littéralement sortis de l’ombre comme Michael Schuman et ses lignes de basse plus crades et entêtantes que jamais. Homme reconnait avoir souffert d’un certain mal être, peut-être même d’une franche dépression pendant l’écriture, d’un épuisement physique et moral l’ayant pratiquement fait jeter l’éponge, pour preuve l’ambiance plantée dès les premier titre « Keep your eyes peeled »: « If Life is but a dream, then wake me up »… Et de tout cela découle un album complexe, riche, sombre, et hautement sexuel. Continue de déprimer Josh, la souffrance te réussit.

Dans les autres collaborations sympathiques en mode « échange de bons procédés », le flegmatique britannique Alex Turner proposa le mot « Kalopsia » par sms à Homme, résultat: probablement le plus beau titre de l’album! Nick Oliveri vient faire des chœurs, Elton John fait aussi son apparition, tout ça pour ne citer que les plus célèbres. Alors oui, c’est moins brut de décoffrage que les anciens albums, c’est moins premier degrés, peut-être pouvons-nous aller jusqu’à dire plus cérébral, mais on s’en fout, c’est excellent. Pour avoir eu la chance d’y goûter plusieurs fois le groupe est incroyable en live, et cet album ne fera pas exception à la règle. Donc vous retrouverez ci- dessous leur session live pour KRWC accompagnée d’une interview où on parle de l’album de l’évolution du groupe, de Dieu, de licorne, et autres réflexions métaphysiques…

En concert à Lyon le 12 Novembre (merciiii !), au Zénith de Paris les 13 et 14 Novembre.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.