Playlist irlandaise #2

Après Emilie, c’est au tour de Juliette de nous parler d’Irlande. Elle aussi a passé une année de dingue à Dublin, et forcément, obviously man elle a écouté de la musique. Elle nous fait partager ses découvertes et ses coups de coeur, tout ça à travers des souvenirs inoubliables qui donnent franchement envie d’aller s’y installer à notre tour.

555831_4083068753337_982575428_n

Mon année en Irlande reste à ce jour la meilleure de ma vie, et la musique née là bas en est l’une des raisons. J’ai surtout écouté du trad. Petit rappel pour les sceptiques éventuels : il y a la musique folklorique qui essaie de fixer une musique populaire « qui fait comme on imagine que c’était », et la musique traditionnelle, qui utilise des instruments « classiques » mais qui se renouvelle sans cesse. Et l’Irlande regorge de talents à chaque petit coin de village ou de montagne comme avec ces joueuses de bodhran et guitare rencontrées au détour d’un pic rocheux de Slieve League dans le Donegal, de n’importe quelque petit pub qui ne paye pas de mine, ou de rue de Dublin comme cette harpiste celtique en face de Trinity College. 

Parmi mes grands amours irlandais, il y a donc d’abord Christy Moore. Ce mec est juste un dieu en Irlande. Il chante depuis les 70’s, d’abord dans le célèbre groupe Planxty, puis tout seul. Il a un talent de conteur monstre, une voix chaude qui me rappelle le bois et la bière au coin du feu, et des textes, de classiques irlandais souvent, vraiment poétiques, émouvants, et parfois drôles. Ma préférée doit être son interprétation de Ride on, une chanson sur la séparation, les départs, tout ce que vous voulez de pas joyeux joyeux.

Mais Black is the colour me met tout aussi les poils, bah oui l’amuuur quoi. 

Puis pour la touche de rigolo, vous pouvez écouter celle-ci, Fairytale in New York, avec toute l’histoire au début, un brin pétrie d’Irish legends, qui me met vraiment toujours de bonne humeur. 

Pour continuer dans le trad, il y a Julie Fowlis. Bon je déroge un peu à la règle, j’en ai peur, parce qu’elle est écossaise mais m’en voulez pas, elle est tellement cool qu’elle pourrait être irlandaise ! Cette nana a une voix tellement pure et puissante, et des chansons en gaélique-que-tu-comprends-rien-mais-tu-comprends-tout. Vous avez déjà pu l’entendre dans la BO de Rebelle, le film Pixar, parce qu’elle a prêté sa voix à ses chansons un peu cuculs. Donc, Julie Fowlis n’est pas Irlandaise per say mais elle m’a accompagnée toute mon année, et ne mettons pas de frontières à nos écoutilles voulez-vous ? 

Puis pour bien repenser aux magnifiques landes verdoyantes du pays, aux pluies ensoleillées et parfois torrentielles, aux ciels gris-bleus, aux murets de pierre grise, aux petites fleurs jaunes et mauves sur les-dits murets, aux moutons bariolés, à la mer sauvage, aux falaises, au cidre et aux beans, un petit extrait de ce qui nous accompagnait dans nos voyages en voiture et cars – « avé le volant à gauche c’est plus rigolo eing » à travers les terres, Deanta avec les lacs de Pontchartrain. 

En vérité, cette chanson est américaine, puisqu’un pauvre homme tombe amoureux d’une créole de Louisiane mais elle est très souvent reprise en Irlande. Pas étonnant, puisque je trouve que l’histoire ressemble énormément à tous les contes folkloriques que j’ai pu entendre toute mon année en Eire

Emilie vous a parlé de Damien Rice, et bien moi je vais vous présenter son ancienne compagne, qui chantait avec lui sur ses deux albums, et qui a sorti son deuxième disque à l’automne 2011, si ma mémoire est bonne. Lisa Hannigan a une jolie voix pleine de souffle, et des textes mignons et mélancoliques, qui me plaisent tout plein. Voici Little Bird. 

Bon, pour finir ma petite sélection qui, je dois l’avouer, vient de me mettre une petite boule de nostalgie au ventre, quelque chose d’un peu plus actuel. Vous avez sûrement entendu l’été dernier les titres de Kodaline, un groupe de jeunes beaux gosses irlandais qui ont fait frémir les jeunes rouquines (et autres) du pays, mais pas que. Voilà mes deux chansons préférées d’eux : All I want et Love like this.

En espérant que ça vous aura donné envie de prendre un petit billet d’avion pour tester tout ça de vous même, Slán go fóill, is tabhair aire ! (see you and take care)

Advertisements

Une pensée sur “Playlist irlandaise #2

  • 18 mai 2014 à 22 h 12 min
    Permalink

    Classe, supra classe!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.