On y était : Anita Drake et Parlor Snakes au Badaboum

C’était la soirée « j’aimerais tellement être comme ces meufs ». Ces meufs c’est Dorothée d’Anita Drake et Eugénie de Parlor Snakes. Deux rockeuses au sang bouillant que toutes les filles ont envie de détester mais on ne peut pas, parce qu’elles sont génialement douées. Génialement ne se dit pas, mais je le dis quand même. Girl Power donc au Badaboum (oui parce que même si le dernier groupe est un groupe de mecs, ils s’appellent Mrs Good). On commence avec douceur avec Anita Drake, du rock-blues qui décrassent les oreilles et te donnent envie d’être à mille lieux de Paris.

Après le rock blues d’Anita Drake, place à la tornade Parlor Snakes portée par une mini-Blondie, Eugénie. Parlor Snarkes c’est donc une minie furie jonchée sur des talons hauts qui te susurre des chansons bourrées de testostérone. C’est aussi des furieux derrière qui te balance en pleine tronche un rock détonnant et sur-dynamité. Si un jour je devais faire partie d’un groupe de rock, je veux qu’il ressemble à Parlor Snakes. Grosse, grosse claque. Ça fait du bien.

Advertisements

Une pensée sur “On y était : Anita Drake et Parlor Snakes au Badaboum

  • 10 juin 2014 à 16 h 01 min
    Permalink

    Bah dommage de pas parler de mrs good!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.