On y était : Talisco au Krakatoa de Mérignac

Talisco nous vient de Bordeaux. Et toute personne présente dans l’assemblée ce soir là ne me contredira pas : Jérôme Amandi (le chanteur et compositeur, ndlr) (j’ai toujours rêvé d’écrire ndlr) était en territoire conquis ce vendredi au Krakatoa. Une assemblée qui ne cachait d’ailleurs pas son enthousiasme devant les trois membres du groupe.

Ce soir là, Talisco inaugurait sa tournée. Pourtant, aucune ombre d’hésitation, de trac. Au contraire, le groupe était vraiment à l’aise sur scène, communicatif, prenait plaisir à jouer. Et c’est sans doute le gros point fort du set.

Ces trois là ont l’énergie communicative, savent captiver à gros renfort de tubes en puissance, dont le désormais célèbre « Your Wish » en milieu de set qui s’est vu affublé d’une intro de folie à la Foals, tom basse électronique et jeux de lumière compris, comme un véritable point d’orgue de la soirée.

La setlist ?  Toutes (ou presque) les chansons de l’album y sont passées. Sans énormément dévier des versions studio, elles sont jouées justes et bien, avec conviction. Et ça nous va, parce qu’à la base, les compositions sont bonnes, mélodiques et entrainantes.

Ils se sont également essayés à la reprise, et quelle reprise : « Never let me down again« , de Depeche Mode. Tempo ralenti, ce classique a pris une autre envergure et, chose rare, m’a fait oublier l’originale (que pourtant j’aime beaucoup), alors rien que pour ça : chapeau !

On pourra quand même regretter la redondance de certaines chansons, et l’omniprésence de grosses basses bien lourdes qui sont peut-être de trop sur des mélodies pop comme celles ci. La meilleure solution ? Un set raccourci et une ambiance de festival. Et ça tombe bien, puisqu’ils seront cet été, entre autres, de passage à Solidays, Calvi on the Rocks et au Paléo Festival de Nyon.

Mais cela ne nous empêchera pas de revenir l’écouter lors de son prochain passage en région Bordelaise, hein.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.