On y était : Verveine + Isaac Delusion + La Roux au Festival Chorus

Le Festival Chorus et nous c’est toute une histoire d’amour. On essaye d’y aller chaque année, et c’est toujours un grand plaisir que de retourner dans le Magic Mirror planté en plein milieu du parvis de La Défense. Et même si le Festival s’est bien agrandi (avec la nouvelle scène du Dôme notamment), on retrouve toujours cette âme de rendez-vous « ordinaire », sans prise de tête, entre potes après une journée de boulot, avec des soirées à thème et des concerts de qualité. DSC_0121 Ouverture de soirée (pour nous), avec la jeune Verveine. Physique androgyne, d’abord un peu statique derrière ses platines, la voilà qui prend enfin le micro pour s’accompagner vocalement après quelques soucis techniques. Et vocalement, le timbre est plutôt intéressant, profond et puissant, par-dessus les beats électro parfois un peu bruts de décoffrage, malgré certaines alliances de sons plutôt intéressantes. Plus le set avance, et plus on la sent à l’aise, Undergrass, Sidestep... la salle se remplit peu à peu. On regrette juste son set placé en début de soirée, 20h c’était sans doute un peu trop tôt. DSC_0142 J’ai envie de dire enfin !. Depuis le temps qu’on me parlait de Isaac Delusion sans que je n’ai eu l’occasion de les voir rayonner en live. Et pour du live, c’est pas du live de bleus. Les quatre musiciens d’Isaac délivrent un set de grande classe, alignés sur la grande scène du Dôme, entre envolées lyriques de la voix soprane de Loïc et les rythmes pop endiablés mi-tribaux, mi-oniriques des trois autres compères (sortant occasionnellement le djembé pour faire zouker le public). Franchement ce groupe dépote, ils envoient une telle énergie, que la foule plutôt statique au départ finit par se laisser complètement envoûter par le bouillonnement d’influences de la touch delusion. On est juste sur le cul. Merci les gars. DSC_0215 Pour finir la soirée en beauté, la tête d’affiche de ce vendredi 3 avril était l’extravagante La Roux. Rompons la glace immédiatement : non, on n’aime pas son deuxième album. Oui, on est venus pour entendre des titres de son premier opus, qu’on aime, lui, d’amour depuis des années. C’est la vie* (*en français dans le texte) Entre Fascination, Quicksand, Bulletproof, I’m Not Your Toy… nos désirs ont été exaucés de la plus belle des manières : pas de danse à la Michael, un batteur du feu de dieu, quelques solos de guitares et une voix aiguë caractéristique très maîtrisée. En prime, un public de fins connaisseurs. Que demande le peuple ?

Photos : Emma Shindo

Advertisements

Une pensée sur “On y était : Verveine + Isaac Delusion + La Roux au Festival Chorus

  • 11 avril 2015 à 18 h 43 min
    Permalink

    Nous avons vu Isaac Delusion en live samedi dernier dans le sud aussi. Grosse claque ! J’adorais leurs mélodies toutes douces à l’écoute mais alors en live, ils sont dingues ! Nous avons eu droit à la même énergie, le public était ravi !
    D’ailleurs, Severine était aussi au Chorus, pour la soirée du Prix. Ca avait l’air très chouette comme festival 🙂

    Bises,
    Julie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.