Mawazine 2015 : retour en photos sur les concerts de Placebo, Yannick Noah et Akon

Loin de toutes polémiques, les festivaliers ont répondu présents à l’appel de Mawazine en se déplaçant en masse pour profiter des concerts gratuits aux quatre coins de la jolie ville de Rabat. Si le public est parsemé pour Yannick Noah, venu offrir son optimisme, sa bonne humeur et petit twerk (et oui, sexy Yannick) aux Marocains, on parle de 200 000 personnes dansant sur les beats électroniques d’Avicii.

En revanche, pour Placebo, le public était un peu moins nombreux, mais ravis d’être sur place si on en croit les paroles de quelques unes des chansons phares du groupe scandées par des fans toujours conquis. Placebo donnera pourtant le strict minimum. Même si Brian Molko se dit « ravi d’être présent », il ne quittera pas ses lunettes noires et ne se montrera jamais expansif. Ce n’est pas le genre de la maison. En revanche, Stefan Olsdal, l’autre cerveau de la bande, fera le taff pour l’ensemble du groupe. Se déplaçant comme un tigre sur l’immense scène internationale, il attire tous les regards et comble l’absence scénique du chanteur. Sur scène, c’est lui le patron !

Akon lui aussi a fait déplacer les foules. Ravi de chanter au Maroc, il avait promis un grand concert. Dès les premières minutes du concert, le rappeur et son DJ font lever les mains des Marocains, ça danse, ça bouge, ça sautille, ambiance dancefloor dans les rues. Akon se rappellera de son passage à Rabat et de ce moment de solitude, coincé dans son énorme bulle de plastique pendant plus de cinq minutes alors qu’il traversait la foule en délire !

A découvrir absolument aussi :  le making of du Festival sur le site de Melty : http://www.melty.fr/making-of-mawazine-2015-de-mounir-majidi-a-jlo-et-pharrell-a415758.html

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.