La (belle) session acoustique du samedi #46 : Agnes Obel

Vous allez vraiment croire qu’on commence à se moquer de vous, mais souvent quand on poste une session acoustique c’est qu’on l’aime beaucoup. De ce fait, il n’est pas aisé de vous en parler sans simplement écrire : « tu vas voir, c’est ultra beau ». Là c’est exactement ce cas de figure, puisqu’il s’agit de la danoise Agnes Obel, en piano + violoncelle pour Mahogany, soit un adage plutôt parfait. La délicatesse et le lyrisme de sa musique me foutent toujours les poils à un moment. Là, elle reprend un extrait d’Aventine, son second album tout aussi beau que Philharmonics qui l’a fait découvrir à la planète.

À lire également :

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.