The Affair : l’adultère, le sexe et l’amour au cœur d’une série politiquement incorrecte.

« Le genre est une question cruciale et passionnante. Les gens parlent d’égalité, de féminisme, mais ils tendent à oublier que les hommes et les femmes sont extrêmement différents. Nous pensons, nous nous comportons différemment, nos esprits sont différents… La façon de considérer le sexe, l’amour: un monde sépare les hommes des femmes, par nature. Je sais que ce n’est pas politiquement correct, mais ce n’est pas grave. Ce qui compte, c’est la différence et elle est au cœur de +The Affair+ ». C’est en ces termes-là, recueillis par l’AFP, que Hagai Levi, le créateur israélien, qualifie sa série récompensée de deux Golden Globes.

L’histoire de The Affair, elle est compliquée et d’une simplicité déconcertante : celle d’un adultère. Mais un adultère analysé à partir de deux points de vue. Celle d’Allison (Ruth Wilson) et Noah (Dominic West). Elle est serveuse, mariée et à partir son fils. Il est écrivain, marié et père de trois enfants. Ils se rencontrent dans un restaurant de Montauk, station balnéaire près de New York. Coup de foudre. Deux visions différentes pour raconter cette histoire et parce que les hommes et les femmes ne perçoivent les mêmes choses, elles ont été écrites à deux mains. Hagai Levi écrit le point de vue de Noah, Sarah Treem, sa co-scénariste s’occupe de celle d’Allison. Au Monde, le réalisateur explique : « Chacun des dix épisodes de cette première saison est structuré de la même manière, avec une partie narrée par Noah, l’autre par Alison. On brûle toujours de savoir, quand on tombe amoureux de quelqu’un, marié ou pas, comment l’autre vit cette relation. Que pense, ressent et voit réellement l’autre, qu’il s’agisse de moi mais aussi du monde qui l’entoure ? Et comment vit l’autre lorsque nous ne sommes pas ensemble ? C’est ce que j’ai rêvé de faire avec The Affair : que l’on vive l’histoire de l’attraction non voulue entre deux êtres du point de vue de chacun. »

En parallèle à cette histoire d’amour passionnelle et adultérine, une enquête policière. La police enquête sur un crime et interroge les deux jeunes gens. Ils vont livrer chacun leurs souvenirs avec des détails différents, des sentiments différents aussi. C’est cela qu’a voulu pointer du doigt le réalisateur : la différence. Pour la deuxième saison, ce ne sont pas deux mais quatre points de vues qui seront décortiqués. En plus de Noah et Allison, s’ajoutent ceux des compagnons, Cole (Joshua Jackson) et Helen (Maura Tierney). La suite est en tournage et devrait être diffusé sur Showtime (USA) à partir du mois d »octobre. En France, c’est Canal + qui diffuse la première saison depuis le lundi 27 juillet.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.