« L’amour n’est-il » ou le romantisme psychédélique de Blondino

Après son premier clip en clair-obscur sur « Mon amie », la mystérieuse Blondino revient et nous plonge cette fois dans une atmosphère psychédélique. Pour « L’amour n’est-il », l’imagerie se veut colorée et entremêlée. Des bustes et bras peints se multiplient en formant des rosaces ou kaléidoscopes hypnotisants. Colliers, éventails, branchages, voiles… viennent ajouter une touche de romantisme élégant à l’austérité des corps nus. Blondino chante l’amour avec un charme impassible, et c’est efficace.

À LIRE AUSSI >> Le clip du jour : « Mon amie » de Blondino

Blondino (EP), sorti le 15 janvier 2016, chez Tomboy Lab.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.