On y était : Alice Phoebe Lou + Colline Hill aux Trois Baudets

LIVE- REPORT : Les Trois Baudets accueillaient Alice Phoebe Lou et Colline Hill pour une soirée feutrée. On y était, on te raconte.La confrérie bretonne représentée par Colline Hill était aux Trois Baudets cette semaine. Une représentante très fière, puisque la jeune songwriteuse a remporté le prix du meilleur album en Bretagne. Je ne savais pas que ça existait. Donc, ce mardi, en sortant des Trois Baudets, j’ai appris quelque chose. Je rentrais chez moi, moins bête. Merci, Colline. J’avoue, j’ai raté le début du concert, mais les trois chansons entendues ce soir-là, ont confirmé le bien que l’on pensait de la demoiselle. Et que le guitare-voix (électrique ou acoustique) sublimait n’importe quelle chanson. Elle assure qu’elle n’est pas la plus grande rockeuse, on se dit qu’en folksinger, elle se débrouille plus que bien.

À LIRE AUSSI >> Le clip du jour : « Back Again » de Colline Hill

Colline Hill

La grande attendue de la soirée, c’était tout de même Alice Phoebe Lou. Ovni sud-africain qui a posé ses valises à Berlin. La première fois, on l’avait écoutée seule en scène en première partie de Boy & Bear est on avait été pas mal subjuguées par cette sirène aux longs cheveux blonds. Cette fois, elle est accompagnée par un musicien aux claviers/synthés/MAC. Au début, j’ai un peu peur du résultat de cette formation inédite, mais il faut avouer que ça donne une dimension plus planante à la musique d’APL. Les touches électroniques s’insèrent avec justesse aux accords de guitare et donnent plus d’envergure aux chansons très intimistes.

À LIRE AUSSI >> La (belle) session acoustique du samedi #98 : Alice Phoebe Lou

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Texte : Sabine Bouchoul | Photos : Emma Shindo

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.