Chuck Berry, adieu au petit père du rock’n’roll

DÉCÈS – La légende vivante du rock’n’roll, Chuck Berry, est morte samedi 18 mars dans sa maison du Missouri. Le guitariste de génie, inventeur du duckwalk avait 90 ans. Il s’apprêtait à sortir un nouvel album.

« Ma chérie, je me fais vieux ! J’ai longtemps travaillé sur ce disque, maintenant je peux raccrocher« . C’est dans un communiqué mis en ligne le 18 octobre dernier que Chuck Berry annonçait un nouvel album. Le premier en quarante ans. Sobrement baptisé Chuck, il était dédié à sa femme, Themetta, qui partage sa vie depuis 68 ans. L’album n’est pas encore sorti. Il était prévu pour le courant de cette année 2017. Il n’a pas eu le temps de le présenter. Chuck Berry a raccroché avant. 90 balais. Il a eu le temps de bien vivre, de se forger un nom, une légende et laisser une poignée de titres que tout le monde connaît même si, aux premiers abords, on ne se souvient pas de son nom. « Roll Over Beethoven », « Johnny B. Goode », « Maybellene », « Sweet Little Sixteen », « School Days »… Des chansons au panthéon du rock’n’roll.

Chuck Berry a commencé tard sa carrière. Il était coiffeur. Pour arrondir les fins de mois parfois difficiles, il joue de la guitare dans des clubs. Muddy Waters le remarque, subjugué par le jeu et la dextérité du musicien. 1955, il sort sa première chanson. « Maybellene ». Le succès est immédiat, la légende est en marche. Chuck Berry, rockeur noir, devient alors l’idole de la jeunesse blanche américaine, dans une société et une époque où les personnes de couleur devaient s’asseoir au fond du bus. Son jeu de scène étonne, sa manière étrange de se mouvoir fascine. Les puritains le pensent possédé à le voir exécuter son duckwalk. Un pas de danse qui consiste à imiter les danseuses de French cancan tout en jouant de la guitare.

Mauvais garçon

Guitariste de génie, faiseur de tubes, père du rock’n’roll, Chuck Berry n’était pas un enfant de cœur. Jeune, il flirte avec la délinquance. Adulte, il effectue plusieurs passage en prison. En 1961, il passe deux ans au mitard pour détournement de mineurs. Plus tard, il a de nouveaux démêlés avec la justice pour avoir placé des caméras dans les toilettes pour femmes de son restaurant. Ces problèmes judiciaires affectent peu à peu la carrière du guitariste, qui décide de se retirer progressivement dans les années 1970. Il continue toutefois à se produire sur scène de temps à autres.

Considéré comme l’un des meilleurs de tout les temps, Chuck Berry fait office de modèle pour bien des rockstars en devenir.  Ses titres sont repris par la jeune garde des rockeurs, des Beatles au Rolling Stone. D’ailleurs, ces derniers ont réagi  immédiatement à l’annonce de la mort du père du rock’n’roll : « Les Rolling Stones sont très tristes d’apprendre la mort de Chuck Berry. C’était un vrai pionnier du rock, une influence incroyable. Chuck Berry n’était pas seulement un brillant guitariste, un brillant chanteur, il était aussi brillant sur scène et, surtout, c’était un vrai maître en tant que parolier. Les chansons de Chuck Berry seront éternelles« , écrit le porte-parole du groupe.

De nombreuses stars du rock ont également présenté leurs hommage : Bruce Springsteen (« Chuck Berry était le plus grand des rockeurs, des guitaristes, et le plus grand des paroliers du rock qui ait jamais vécu. C’est une perte immense, la perte d’un géant, pour toujours« ), Brian Wilson (« Je suis triste d’apprendre la mort de Chuck Berry, il était une telle inspiration ! Il manquera à tous ceux qui aiment le rock’n roll. Amour & compassion« ),  Lenny Kravitz (« Gloire, gloire à toi Chuck Berry !!! Aucun d’entre nous ne serait là sans toi. Continue à rocker mon frère ! »), Rod Stewart (« Tout a commencé avec Chuck Berry. Il nous a tous inspirés. Le premier album que j’ai acheté était son Live at the Tivoli, et je n’ai plus jamais été le même« ).

Advertisements

Laisser un commentaire