La minute Viking #18 : Cajsa Siik (Suède)

DOMINO – Cajsa Siik fait partie de ces artistes qui permettent de mesurer l’étendue des talents indépendants suédois. Son troisième album, DOMINO, sortira en mai 2017.

Native d’Umeå, magnifique ville à plus de 600 km au nord de Stockholm, Cajsa Siik fait partie de ces chanteuses indépendantes qui révolutionnent, au quotidien, la musique féminine suédoise. Mélancoliques et rêveuses au premier abord, les mélodies de Cajsa Siik ont évolué tout au long de ces cinq dernières années. À l’aube de la sortie de son troisième album, découvre donc l’univers d’une chanteuse qui n’a rien à envier de Lykke Li !

Cajsa Siik, un Contra mélancolipop !

L’histoire commence en 2012, avec la sortie d’un premier single au printemps (« Was I Supposed To »), puis d’un premier album à l’hiver (Plastic House). Déjà très prometteur, on y retrouve cette dualité de la musique indépendante suédoise : pop minimaliste et rythmée (« Dali », « Was I Supposed To ») et titres plus acoustiques et dark (« Ego », « Lost It Sister »). Mais de cet album, on retiendra surtout « Plastic House » où rode un esprit « Chasing Cars » de Snow Patrol.

Suite à son succès sur la scène indépendante suédoise, Cajsa Siik continue sur sa lancée et publie, à l’automne 2014, un deuxième album. Contra marque la fin des titres acoustiques et laisse place à la pop suédoise. Rien de dansant, non, mais on ne peut s’empêcher de se dandiner quelque peu. Très bien produit, très bien promu dans la presse et les radios, l’album rencontre son public : les amoureux de pop mélancolique !

Contra voit aussi son succès grandir, avec le single « Higher ». Remixé par les Allemands de Lakechild, le titre renaît et se place en haut des charts allemands, tel un « Prayer in C » de nos Frenchies Lilly Wood & The Prick. Mais qu’importe les remix ou non, le vrai succès de Cajsa Siik demeure l’esprit suédois, et c’est celui-ci qu’on retrouve dans son nouvel album.

L’effet DOMINO

Toujours dans une philosophie d’album court, Cajsa Siik publiera le 5 mai prochain, son 3e album. Composé de 8 titres, tous aussi pop que mélodieux, DOMINO se voit plus grand et audacieux que ses précédents opus, tout en voulant rester dans la continuité de Contra. C’est là l’avantage d’être un artiste indépendant ! On peut évoluer en se fixant des objectifs élevés, mais sans jamais renier ses idéaux et principes. Cajsa Siik y arrive parfaitement. La preuve avec les deux premiers singles, « White Noise » (sorti fin mars), ou « Talk To Trees » (sorti début février) sur lequel on retrouve Thomas Hedlund (batteur de Phoenix, pour les concerts).

C’est pop, c’est excellemment bien produit, c’est diablement addictif tellement les titres sont courts mais intenses. Bref, tu l’auras compris. En mai, compte sur Cajsa Siik pour enchanter tes journées mélancoliques ensoleillées. Et si tu n’as pas la patience d’attendre, plonge-toi abondement dans Contra !

► DOMINO, 3ème album de Cajsa Siik, sortie le 5 mai 2017 chez Birds Records.

TRACKLIST 

  1. White Noise
  2. Sad Celebration
  3. Talk To Trees
  4. Solar Still
  5. Empire Mine
  6. Frozen Tongue
  7. Minute Road
  8. Shallow Light

 

À LIRE AUSSI >> La minute Viking #12 : Adna (Suède)

Advertisements

Laisser un commentaire