Release Party caniculaire pour l’ensorcelante Theodora

LIVE REPORT – Il faisait chaud hier soir au Pop-Up du Label, et pas seulement à cause de la canicule extérieure. Theodora faisait la Release Party de « Obsession », son deuxième EP, et invitait Refuge pour ouvrir la soirée.

Depuis le 2 juin, date de la sortie d’Obsession, le deuxième EP de Theodora, on attendait impatiemment cette soirée. Lumières envoûtantes, public exalté et pop électro captivante, tout était au rendez-vous pour remplir le Pop-Up du Label de bonnes ondes estivales.

Le doux Refuge

C’est Refuge, accompagné de Louise, sa fidèle violoniste et seconde voix – qu’on connaît également pour son projet solo Lonny Montem -, qui ouvre la soirée. Les titres déjà bien connus du doux jeune homme résonnent avec toujours autant de fascination dans nos oreilles. Les voix lyriques, parfaitement justes, se mêlent avec élégance et audace. Le violon alternant pizz et archet offre une couleur virevoltante à la musique portée par un piano romantique.

Refuge joue les titres de son EP Brokenbird, d’autres tout neufs et une reprise de « Going To The Town », de Rufus Wainwright. Avant de quitter la scène, sous les acclamations d’un public tout acquis, le duo chante en acoustique deux titres accompagné simplement d’un ukulele. On mesure la puissance des voix et la douceur des interprétations.

À LIRE AUSSI >> Refuge : « C’est plus compliqué de parler de joie »

L’obsédante Theodora

La salle est maintenant quasi pleine, le public s’est approché de la scène et accueille avec un enthousiasme non dissimulé la reine de la soirée : Theodora. À ses côtés, Zoé et sa crinière sauvage, prend en main la partie rythmique : pad électronique et percu de style conga. Theodora, quant à elle, jongle entre un double clavier et une basse. Le public est bouillant, sautillant malgré la chaleur, acclamant les parties instrumentales et chantant les titres d’Obsession, mais aussi ceux de Let Me In (sorti au printemps 2016), notamment « A for Ache » ou « One Foot in The Grave ».

Les voix sont assurées, les pas de danse également malgré l’épaisse combinaison noire qui semble leur tenir bien chaud. Il en faut plus pour refroidir le duo qui ne se retient pas pour enflammer la salle à coups de regards de braise et de solo endiablés. L’ambiance se fait parfois plus douce est romantique, notamment sur « Innocence », mais c’est pour très vite reprendre le chemin des rythmes ensorcelants.

Theodora sera en concert à La Loge le 28 juin à l’occasion de la soirée Rien ne s’oppose à la Nuit #5 en compagnie de Safia Nolin et Le Prince Miiaou

À LIRE AUSSI >> Theodora, le son pop-électro qui rend obsessionnel

Photos : Jeanne Cochin

Advertisements

Laisser un commentaire