Michael Jackson : son producteur Quincy Jones l’accuse de plagiat

CRAQUAGE – « Voleur, machiavélique et radin ». Dans une récente interview, le producteur Quincy Jones accuse Michael Jackson de nombreux vices qu’on ne lui soupçonnait pas.

C’est l’heure du grand déballage pour Quincy Jones. Dans une récente interview accordée à Vulture, le producteur de 84 ans se lâche au sujet de Michael Jackson avec lequel il a collaboré notamment sur les albums Off the wallThriller et Bad. Il accuse le chanteur de plagiat. « Je n’ai pas envie de le dire publiquement, mais Michael a volé beaucoup de trucs. Il a volé beaucoup de chansons », a-t-il déclaré. Il cite à titre d’exemple le tube « Billie Jean » qui ressemblerait un peu trop à « State of Independence », interprété par Donna Summer (aussi produit par Quincy Jones). Vous ne voyez pas le lien ? Concentrez-vous sur les lignes de basse…

Michael Jackson « radin » et « machiavélique »

Le producteur américain ne s’arrête pas là. Selon lui, Michael Jackson « était aussi machiavélique que c’est possible de l’être ». Il en rajoute encore une couche en affirmant que le chanteur, décédé le 25 juin 2009, était carrément « radin ».  Il aurait, entre autres, refusé de créditer son claviériste Greg Phillinganes sur son tube « Don’t Stop ‘Til You Get Enough ». En prime, il se moque même des multiples opérations de chirurgie esthétique de l’ex Jackson 5.  « Il essayait toujours de se justifier, disait que c’était à cause d’une d’espèce de maladie qu’il avait. Mais c’était bidon. […] Il avait des problèmes avec son apparence parce que son père lui disait qu’il était moche et le maltraitait. » Quoi qu’il en soit, Michael Jackson reste le king of pop incontesté aux 750 millions d’albums vendus dans le monde. Pour info, Quincy Jones s’en est aussi pris aux Beatles, soit « les pires musiciens au monde ». Ok…

Advertisements