The Boys : tout le monde aime les super-héros ?

SÉRIE – Amazon Prime Video a lancé cet été « The Boys », série super trash qui met à mal l’image si lisse et si parfaite des super-héros DC Comics et Marvel.

Justice League, Suicide Squad, Aquaman, Shazam, Gardiens de la Galaxie, Avengers, Thor, Captain America…Oui, on aime les films de super-héros. Le monde aime les super-héros. Avengers : Endgame a détrôné Avatar au box-office mondial, avec plus de 2,7 milliards de dollars de bénéfices. Spider-Man : Far From Home, le milliard après un mois d’exploitation. Comme Captain Marvel, Iron Man 3, Black Panther.

Pourquoi on les aime ? Ils sauvent la planète, ils sont irréprochables, ils ont une éthique à toute épreuve. Vraiment à toute épreuve ?

Le comic trash The Boys de Garth Ennis publié entre 2006 et 2012 venait casser le délire des super-héros en montrant leur côté obscur. Éric Kripke, Evan Goldberg et Seth Rogen l’ont adaptée en série pour Amazon Prime Video. Huit épisodes où le trash, le graveleux et l’irrévérencieux se mélangent et viennent mettre à mal l’image si lisse et si parfaite des super-héros Marvel et DC Comics.

Tout le monde n’aime pas les super-héros

Dans le monde d’Ennis, les super-héros vivent au grand jour. Ils sont des machines à cash hyper célèbres représentés par Vought International. L’entreprise vend à prix d’or les services de ses poules à des villes qui ont besoin de protection. Après tout, « America is not a country, it’s a business« . Du coup, les super-héros sont des marques, un business absolu. Et, ils bénéficient d’une totale immunité. Forcément, peu à peu leur côté sombre prend le dessus.

L’histoire de The Boys commence lorsque l’un d’entre eux massacre une innocente en lui passant littéralement sur le corps. Le petit ami, Hughie, veut sa vengeance. Il est approché par le mystérieux Billy Butcher (Karl Urban, – Eomer du « Seigneur des anneaux » – génial en anti-héros taiseux). Il voue une haine certaine à ces « sups ». Entourés de Mother’s Milk et Frenchie, ils vont tout faire pour stopper ce groupe corrompu jusqu’à l’os.

Ceux qui connaissent la bande-dessinée, savent que The Boys ne fait pas dans la dentelle. C’est pareil pour son adaptation sérielle. C’est gore, très graphique, violent, pas subtile mais finalement hyper rafraîchissant. Ça se fout allègrement de la gueule des figures connues. The Seven est un pastiche de Justice League/Avengers et pour rentrer dans le groupe, il faut passer par un casting et un recrutement. Superman est le mec super égocentré, Wonder Woman, super passive, Flash, super drogué et Aquaman super stupide. Les sup’s en prennent un coup, mais il n’y a pas qu’eux finalement. C’est notre société moderne qui est montré du doigt. Le business, la communication, les réseaux sociaux, la starification, le besoin d’être connu et reconnu. Les haters du MCU et du DCCU vont adorer. Leurs fans aussi.

Advertisements