Trois titres qui nous ont fait traverser la semaine

NEWS – Un petit récap de ce qui a tourné dans nos oreilles et nous a fait traversé cette semaine : Casual Melancholia, 2PanHeads et Yak.

Toi aussi, l’esprit de fin septembre t’a gagné ? La fin ultime de l’été, la pluie, le boulot, le froid qui réapparaît, les tenues impossibles parce que un coup trop chaud, un coup trop froid, le boulot, les feuilles qui changent de couleur, la fatigue, le boulot… Tu situes ? Si tu réponds non, profites-en, veinard.

Dans tous les cas, la musique est toujours là, et les sorties de nouveautés égaient nos journées. Voici 3 titres qu’on a adoré écouter cette semaine.

Memory – Casual Melancholia

Casual Melancholia a sorti un nouvel EP, et la petite pépite « Memory » y apparaît. Si tu ne connais pas le garçon, ne te fais pas d’idée préconçue à la première écoute s’il-te-plaît. Parce qu’il se fera un plaisir de balayer tout cela d’un coup d’un seul au prochain EP. Capable d’envolées sublimes au piano comme de titres dansants et tropicaux, il explore toutes les facettes de la musique qui traversent ses envies. Et cet EP Birth est plutôt à classer du côté de l’électro planante et lyrique. Parfait à écouter pour faire redescendre la pression et se prendre un shoot de beauté. Idem avec la vidéo qu’on te met ici, d’ailleurs.

Vidéo « Memory » – Casual Melancholia

Cloud Control – 2PanHeads

On reste dans l’électro, mais dans un tout autre versant avec le duo 2PanHeads et son hypnotique « Cloud Control ». Une fois la pression redescendue, eux te fournissent la bande-son pour éteindre complètement ton esprit et laisser ton corps se réveiller sur le dancefloor. C’était le titre qui m’avait filé une claque énorme en live (live d’ailleurs filmé dans le clip ci-dessous). Préconisation : à écouter fort, très fort. Et de préférence dans un endroit où tu pourras te laisser aller à bouger. Effet indésirable : risque de développer une envie irrépressible de te barrer dans un club berlinois. On t’aura prévenu.

Am I A Good Man – Yak

Ils sont nombreux, ceux qui ont repris ce pur bijou de soul des sixties, originellement interprété par Them Two en 1967. Iron&Wine ou Band Of Horses dans son intégralité, 50 Cent ou Cypress Hill pour quelques samples… Au tour du groupe Yak d’y imprimer sa patte. S’ils sont loin d’être un groupe soul, le résultat est pourtant là. Avec sa voix et sa guitare, Oli Burslem réussit à faire de cette chanson une chanson de Yak. Voix lancinante qui rend la première partie du titre ultra-sexy. Montée en puissance puis explosion de guitare qui rend la suite ultra-rock. Yak a encore frappé et, à l’image de son album Pursuit Of Momentary Happiness, prouve une fois de plus que les étiquettes musicales sont là pour être brûlées.

Advertisements