On y était : Gael Faure aux Trois Baudets

IMG_2379

Mercredi, Gael Faure était sur la scène des Trois Baudets. Des retrouvailles avec une salle qui l’avait déjà accueilli il y a quinze jours. On le retrouve avec ses deux compères Vincent Brulin, espèce de magicien geek multi-instrumentiste et Emiliano Turi, sans doute l’un des meilleurs batteurs du moment, qui sait apporter aussi bien de la douceur que de la force aux chansons de Gael Faure.

Les trois garçons se sont parfaitement trouvés et aujourd’hui on peine à croire que les titres ont un jour existé dans une autre formule : la guitare-voix. Là où beaucoup d’artistes ratent le coche, étouffant leurs chansons sous des arrangements inutiles, Gael réussit à les magnifier. « On dirait l’Islande », « Tu me Suivras », « Reste encore l’avenir », « Comme si », ces chansons, on les redécouvre encore sous un nouveau jour. Et on se dit qu’après différents essais, elles ont finalement trouvé comment être habillées pour approcher la perfection. Inutile de répéter encore une fois, que le jeune homme possède également dans sa guitare l’une des plus belles chansons de l’année 2013 : « Traverser l’Hiver ». D’ailleurs, on se dit à chaque fois, que c’est une erreur monumentale de ne pas la mettre sur l’album à venir.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.