On y était : Francofolies de la Rochelle (les Crouners, Barbara Carlotti, Bastian Baker)

I survived !! J’ai survécu au vendredi 13 ! Et pour le coup, je te jure sur la tête de ouam, c’était vraiment un vendredi absolument cauchemardesque. Le temps, le mauvais hein, a voulu s’inviter à la fête. A la Rochelle, c’est tout ou rien. On a eu les deux en fat. Pluie, vents violents : le tout. Et annulation des concerts : rien sur St Jean d’Acre ni sur les scène en plein air. Résultat, pas de Francois and The Atlas Mountains, pas de Charlie Winston, pas de Caravan Palace, pas de Vincha non plus. Rien.

Après être restée cloitrée une bonne partie de la journée dans la salle de presse pour cause de tempête (l’accès du site était interdit), j’ai filé au théâtre. Pour la très classe Barbara Carlotti. Déjà vue à Bourges, et déjà séduite. Une voix suave, des textes poétiques…et des si beaux escarpins rouges (si c’est un détail important pour nous les filles). Elle a éclaboussé la salle de toute sa prestance. Les autres qui avaient la classe cette journée ce sont les Crouners. Création spéciale pour les Francos, les crouners ce sont des mecs, beaux gosses et dandy sur les bords qui chantent des chansons de midinettes version années 60/70. Dans la bande on trouvait Thomas Dutronc (qui n’a chanté que deux morceaux sur toute la soirée), Tété (tout de blanc vêtu), Alexis HK (à mourir de rire), Anis et Rover.

On s’arrête deux minutes sur Rover. Au début, pour tout t’avouer cher lecteur, j’adhérais pas des masses. Je ne comprenais pas le tapage médiatique, blogosphérique (bonjourjinventedesmots) qu’il y avait autour de lui. Je l’avais vu sur scène par deux fois avant que sorte son EP, et son album. Deux foirages. Voix pas en place, musiciens pas très bons, rien n’allait. J’ai lâché l’affaire. Et puis je l’ai ré-étendu aux Soirées d’été lundi dernier. J’ai aimé. Et puis à cette soirée Crouners, je dois dire qu’il a été bluffant. Sa voix, qu’il maîtrise désormais totalement, collait parfaitement sur les titres de dandy lover. J’ai adoré sa reprise de « Love Me« , et j’ai définitivement succombé avec « My Way« …chante moi du Sinatra, et je suis à toi !

Sinon juste avant la soirée Crouners, il y avait en inter-plateau un jeune garçon du nom de Bastian Baker qui se produisait. C’est le coup de cœur de Gérard Pont qui a tenu absolument à nous le faire découvrir. Bien mal lui en a pris puisque c’est un véritable talent brut. Un folkeux, un songwriter tout seul avec une guitare. Mais, forcément ça allait me plaire. Je t’en parlerai en détail très prochainement.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.