What the F***?!

Voilà un petit moment que ce billet et le petit coup de gueule, ou plutôt gros coup de blues, qui vont avec montaient en moi. Mais hier soir, l’écoute du nouvel EP de John Frusciante fut la goutte d’eau qui fit déborder mon vase musical déjà bien plein… Je fais partie du clan du « Meilleur reste à venir », et certainement pas de celui du « C’était mieux avant », mais ces derniers temps certains groupes secouent un peu mes convictions.

Pour commencer Gossip et leur dernier album A Joyful Noise, qu’est-ce que ce « noise » a de « joyful », quelqu’un peut m’expliquer ?! Même la pochette de l’album est cauchemardesque ! Bien qu’originaire de l’Arkansas, Beth Ditto et son groupe était l’essence même du renouveau de la scène rock indie de la côte Ouest, enfin du vrai rock punk depuis la fin de l’époque grunge de Portland. Standing In The Way Of Control fut un véritable éléctrochoc, Beth devint une icône, rock, obèse, gay, mode et j’en passe, une de ces hélas trop rare femme que l’on a envie de suivre dans l’univers du rock. Le phénomène s’accentua avec l’arrivée de l’excellent Music For Men, le statut indé du groupe disparaissant et leur son devenant populaire auprès du plus grand nombre, et c’était tant mieux ! Mais là, A Joyful Noise est une éspèce de soupe pop disco, incompréhensible pour les fans de la première heure. J’ai beau avoir lu bon nombre d’articles et interviews du groupe, qui explique et assume pleinement cet opus, je ne comprends pas ce virage et surtout je suis tellement déçue de la perte que cela représente pour le mouvement rock. La rage de Beth sur scène, la fureur dans sa voix, oubliées, c’est maintenant les boites de nuit de seconde catégorie qu’elle fera danser…

Ensuite pêle-mêle il y eu Garbage, oui il est pas mauvais le nouvel album, mais je n’y entends pas de morceaux dignes de remplacer un « Stupid Girl » ou « Queer ». Contrairement à Gossip on ne part pas dans un univers totalement différent de ce qu’était Garbage à la base, mais hélas ça ressemble à de l’ancien en pas aussi bien finalement et on reste clairement sur sa faim…

Next dans la liste des décevants: je n’ai jamais été une fan absolue d’Off Springs mais ça a quand-même été un des groupes avec lequel j’ai grandi, ado on a écouté ça en boucle, ce n’était pas de la grande musique mais c’était hargneux, un peu méchant, ultra-pêchu. Nouvel album sorti en Juin, Days Go By, que dire ? La première fois que j’ai entendu « Cruising California » à la radio je me suis dit « mais qu’est-ce que c’est que ce groupe de mecs qui fait du Katy Perry ? C’est bizarre la voix du mec je la reconnais pourtant… » C’était donc Off Srping, what the fuck ?!!! Oh les gars, on vous a fait une piqûre de Bisounours ou quoi ?!!!

Je ne vous parle même pas des Red Hot Chili Peppers, I’m With You n’est fait que pour être écouté en radio, sans grand intérêt, super lisse, la tournée promotionnelle fut grand guignolesque avec un Kiedis au look pseudo hype sous l’amprise de produits bios, bref, je n’en parle ici que parce qu’ils me permettent d’introduire le sujet évoqué plus haut: John Frusciante. La musique solo de Frusciante depuis son départ des RHCP a toujours été torturée, complexe, difficilement appréciable du grand public ou des fans des RHCP. Mais c’était un univers étrange et pourtant séduisant, planant, intelligent, attachant et bouleversant, construit autour de son incroyable son de guitare et de sa voix si particulère, pour ceux qui ne connaissent pas on peut dire rock expérimental/alternatif. Nouvel EP sorti en ce mois de Juillet, Letur Lefr: décrit par le maitre lui-même comme progressive synth pop… Des synthés effectivement, de la boite à rythme, des voix rapées par dessus, la voix de Frusciante retravaillée façon électro… En fait je ne trouve pas les mots pour décrire ma perplexité (et mon horreur un peu quand-même) face à ce « son », je ne comprends tout simplement pas !

L’écoute du nouveau Smashing Pumpkins, Oceania m’attend là tout de suite et je dois dire que j’ai un peu peur aux vues de l’hécatombe ci-dessus… Pareil avec le futur Bloc Party… Mais comme je refuse de rester sur une note négative, ce n’est vraiment pas le genre de la maison, voilà « Angels » le premier extrait de Coexist, nouvel album à paraitre le 10 Septembre de The XX, qui lui pour l’instant ne me déçoit pas, bien au contraire ! (Ils seront au Cirque d’Hiver le 6 septembre, places en vente dès le 27 juillet, pre-sale déjà sold-out sur leur site !)

Advertisements

Une pensée sur “What the F***?!

  • 25 juillet 2012 à 18 h 17 min
    Permalink

    Radiohead les amis, Radiohead.

  • 26 juillet 2012 à 14 h 29 min
    Permalink

    Humm….intéressant tout celà….je valide pas mal de choses…Si j’ai souvent tendance à penser que c’était mieux avant et que tout a déjà été inventé en matière de musique (triste constat j’en conviens), force est de constater avec ce post que j’ai peut être pas complètement tort..
    Concernant Gossip, ça n’est malheureusement pas une surprise… Beth Ditto ayant finalement plus squatté les pages « hype » et « people du moment » que les vrais magazines musicaux… Hônnetement, je n’ai pas jeté une oreille sur le dernier album, et toutes les critiques je j’ai pu lire ne m’y engagent guère…

    Pour Garbage, c’est à mon sens un peu différent…c’est typiquement le genre de groupe un peu surestimé….Le 1e bon album + le charisme de Shirley Manson et l’aura de Butch Vig sont un peu l’arbre (bel arbre certes) qui cache la forêt… « Queer » et « Stupid Girl » étaient vachement bon, mais qui se souvient des albums sortis après ???

    Est il utile de développer sur Offspring ? Quant on a 40 piges et qu’on continue desespérément à essayer d’avoir le look d’un teenager californien….il ne faut pas s’attendre à ce que les albums révolutionnent la musique…Et puis comme tu le dis Offspring, c’est Smash, Self Esteem et toute écoute d’album postérieur a trop fortement tendance à nous rappeler que l’on est des vieux cons !

    Pour Leftur Left, je serais un peu plus nuancé dans le sens ou si le résultat est déroutant voire effrayant (je ne peux qu’être d’accord la dessus), la démarche est toute différente… C’est l’album d »un artiste qui a tout prouvé ou presque, qui n’envisage toujours pas de jouer à la mi temps du superbowl, qui espère quasi vendre son disque sous le manteau…en gros, un mec qui se fait plaisir, sans aucune concession commerciale et qui tente, expérimente, bidouille. On peut juste regretter qu’il ait laissé la guitare dans son étui… Peut être la ressortira t’il dans la livraison prévue en septembre…La déception évacuée, m’en vais retourner écouter ses « tubes » « my smile is a rifle » ou « your pussy’s glued to a building on fire…

    Le dernier The XX, m’a fait exactement le même effet que le dernier single de Bloc Party, à savoir « mouais, qu’est ce qu’on s’emmerde quand même »… Pour the XX, j’ai très peur que ce groupe soit un groupe qui fasse un peu « pschiiiiit » après un premier album excellent fait de bric et de broc…S’ils nous ressortent les mêmes ficelles, la spontanéité et l’effet de surprise en moins, rien n’est moins sûr…. Quant à Bloc Party, zont pschittttté depuis bien longtemps à es yeux… Un Silent Alarm tout bonnement prodigieux et ensuite….allez,deux ou trois titres potables (song for clay, mercury)…

    Plutôt que d’être décçu par des artistes, groupes qui tentent de nous vendre de nouvelles choses, je vais me replonger sur le dernier « The Hives », qui n’a pour autre prétention que d’envoyer du bois, et laisser du temps libre à notre cerveau pour ces périodes estivales !

    En tout cas, continuez !

  • 26 juillet 2012 à 14 h 57 min
    Permalink

    Yan: Radiohead le dernier album j’ai eu un peu mal à rentrer dedans je dois avouer, mais les morceaux live qui tournent sur le net m’ont fait dire « miam » par contre !
    Chris: je confirme qu’heureusement d’autres occupent bien mieux mes journées, c’était juste un petit coup de blues passager 🙂 et dans les nouveaux albums il y a notamment le dernier Dirty Projectors qui lui est une petite merveille…

  • 26 juillet 2012 à 15 h 34 min
    Permalink

    Dirty Projectors? connais pas….mais rien que le nom du groupe…tout un programme!

  • 26 juillet 2012 à 16 h 11 min
    Permalink

    Le dernier Radiohead moi je l’ai bien aimé, même s’il est vrai qu’on est trèèèèèèèèèèèèès loin de Pablo Honey ou Ok Computer.

    On peut ajouter dans la liste des déceptions : Bon Iver (dégeu ce deuxième album), Sufjan Steven qui s’est perdu dans le vocoder, Fleet Foxes qui a refait exactement le même album que le premier en beaucoup moins bien, forcément…
    En septembre, il y a plein de grosses sorties entre Cat Power, Calexico, Grizzly Bear, CocoRosie, Bob Dylan…j’ai très très peur d’être déçue…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.