Le newcomer du lundi : Vance Joy, un nouveau folkeux australien !

À DÉCOUVRIR – L’Australie nous avait déjà offert Angus & Julia Stone (pour ne nommer qu’eux) et voilà qu’arrive un jeune homme qui pourrait être leur cousin éloigné. Pour vous planter un peu le décor de son univers, si vous aimez The Lumineers, ou encore Mumford & Sons, Vance Joy vous plaira très certainement.

Le jeune homme manie merveilleusement bien le ukulélé, la guitare bien sûr, il s’accompagne de pas mal de cordes et d’une instrumentation léchée, ses mélodies s’approchant plutôt de ritournelles entraînantes que d’un folk de dépressif. J’ai volontairement choisi une photo de lui sans chemise à carreaux, histoire que les plus mauvaises langues donnent sa chance à ce loulou ! La voix est beaucoup plus mature que l’âge officiel de son passeport (27 ans), les textes plus sensibles que ce que laisse présager son physique de footballeur australien (qu’il était) au visage poupin.

L’album Dream Your Life Away n’est pas révolutionnaire, mais prometteur et surtout très solaire. Donc si comme à nous, il vous donne le sourire et l’envie d’hurler comme une louve (ou un loup ça marche aussi) dans votre voiture, alors que demande le peuple ? Il ne sera peut-être l’homme que d’un tube, qui sait, mais en attendant, ce tube « Riptide » est ce que l’on a fait de mieux pour combattre le blues du lundi matin…

Advertisements

Laisser un commentaire