La minute Viking #1 : Vök (Islande)

LA MINUTE VIKING : késako ? C’est ton nouveau rendez-vous du mercredi, afin de prendre un bol d’air frais scandinave et découvrir l’une des scènes musicales la plus importante après le Royaume-Uni et les États-Unis. Aujourd’hui départ pour l’Islande avec Vök ! 

2013, comme Of Monsters and Men ou Mammút les années précédentes, 4 jeunes Reykjavikois remportent le prestigieux prix Músíktilraunir, un tremplin musical  islandais, à l’instar du « Ricard Live Music ». Grâce à ce prix, le groupe sort son premier E.P, Tension, chez Record Records, le plus grand label indépendant islandais.

Dès lors, Vök est né ! Des critiques dithyrambiques pleuvent à foison et le New York Times en fait même écho !

« Vök shares the xx’s slow tempos, whispery female vocals, sparse but echoey bass lines and melancholy questions »

Margrét Rán (chanteuse, guitare, clavier), Andri Már (saxophone, synthé), Ólafur Alexander (guitare, basse) et Einar Stef (batterie) produit un son, dans la droite lignée de la musique scandinave : une pop rêveuse, mélancolique, avec ce côté électronique et froid. La voix de Margrét semble être passée dans un glacier, et son écho nous donne des frissons.

by Rogier Boogaard
by Rogier Boogaard

Le temps passant, le groupe continue de produire et produire des titres. Leur second E.P, Circles, sort en Mai 2015 et arrive même aux frontières de la France et de l’Europe de l’Ouest. Dès lors, le quatuor islandais se lance dans une tournée européenne au printemps 2016. Le public peut découvrir la magie du groupe en Live. Une voix glaciale et céleste à la Björk, une musique électro-pop entre du Fever Ray, Austra ou HÆLOS.

Il y a quelques jours, Vök s’est produit au génial Iceland Airwaves Music Festival. En parallèle, le groupe a publié un nouveau titre : « Show Me ». Zéro surprise. Tous les mélancoliques, reprenant vie à l’arrivée de l’automne ou de l’hiver, vont se retrouver dans ce dernier single des islandais. Car Vök n’est finalement qu’une aurore boréale passant au-dessus de nos têtes. Ils nous donnent des frissons, nous éblouissent par une multitude de lumières étincelantes qu’ils produisent, et nous font partir dans un monde de rêves. En attendant un premier L.P, il ne reste plus qu’à vous envoler avec « Show Me » et à rêver islandais !

À LIRE AUSSI : Playlist Islandaise II

Advertisements

Laisser un commentaire