La (belle) session acoustique du samedi #116 : Tim Dup

PIANO POLAIRE – Cette semaine, on part vers les ourses polaires avec le talentueux Tim Dup. Titre éponyme de son premier EP, Tim Dup commence à faire sévèrement parler de lui grâce à son timbre de voix haut perché et ses textes poétiques, mélancoliques et rêveurs. Oxmo Puccino, Benjamin Biolay ou encore Christophe lui ont confié leur(s) première(s) partie(s). Pour Le bruit des graviers, un piano suffit pour nous transporter, alors que la caméra s’échappe de temps à temps dans la pièce : un tableau, des livres, une affiche… l’intimité du jeune prodige. C’est superbement émouvant.

À LIRE AUSSI >> On y était : la Nach Party avec Tim Dup

Advertisements

Laisser un commentaire