Back to the past : 1997, c’était il y a déjà 20 ans

REVIVAL – Le temps passe, passe, passe, et beaucoup de choses ont changé. À commencer par la musique. Si tu as fredonné la première phrase au lieu de simplement la lire, alors tu risques d’être concerné par la suite.

Retour en 1997. L’année de mes 11 ans, mon arrivée au collège, ma jeunesse quoi. Je ne fais pas partie de ces enfants biberonnés au meilleur de la musique. Mes parents écoutaient beaucoup de choses, du bon et du moins bon, mais aussi et surtout la radio. À l’époque donc, je suivais leur exemple, que j’agrémentais de télé version Hit Machine, de lecture type Star Club et de compil’ innommables, sans parler des CD singles achetés en supermarché. Good old times, la base de ma culture musicale ultra éclectique (j’assume tout).

Mais faire ça maintenant me forcerait à écouter ce que j’appelle dédaigneusement « de la daube ». Mais finalement, les choses ont-elles vraiment changé ? Les tubes d’il y a 20 ans (oui ça fait mal) étaient-ils aussi mauvais que les tubes actuels ? Suis-je simplement devenue comme les Victoires de la Musique selon M. Pokora, c’est-à-dire dédaigneuse envers la culture populaire ?

Peu importe la réponse. Disons qu’en tout cas, j’ai vieilli. Tellement qu’à mes amours de jeunesse s’ajoute maintenant une bonne dose de nostalgie qui me fait dire que oui, décidément, 1997 était une belle année de musique. Et que c’est bon de s’y replonger.

Enregistrer

À LIRE AUSSI :
>> Le retour de la playlist Guilty Pleasure

Advertisements

Laisser un commentaire