Le retour de la playlist guilty-pleasure

Non,  je n’ai rien contre un petit Rihanna ou Miley Cyrus de temps en temps, j’avoue même chanter Patrick Bruel (seulement aux Francos)… Même si ça rend fou beaucoup de gens autour de moi, j’aime bien de temps en temps, écouter ce qu’ils appellent de la « soupe ». La soupe en hiver, ce n’est pas antinomique, il me semble. Par ailleurs, je considère qu’il n’y a pas de style ou genre musicale supérieur. Alors mainstream ou indie, peu m’importe. D’où cette playlist guilty-pleasure. Dedans, il y a tous mes petits pêchés du moment. Ceux que je revendique et ceux que je confesse sans problème. Enjoy.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.