Noga Erez, la révélation électro-pop israélienne !

PITY – Noga Erez vient de Tel-Aviv et pourrait bien être la nouvelle grande révélation electro-pop israélienne. Beat puissants, voix électrifiée, le single « Pity » annonce un très bon premier album.

Dans Rocknfool, on ne te parle que très rarement de pure électro. Mais quand cette musique est de qualité, on se doit de t’en parler. C’est le cas aujourd’hui avec l’israélienne Noga Erez, qu’on n’a pas vu arriver sur la scène électro-pop, il faut le dire.

Si le projet musical porte le nom de la chanteuse-productrice-compositrice, Noga Erez est un vrai duo musical entre Noga et Ori Rousso, producteur, compositeur, lui aussi. Après quelques teasings l’été dernier, Noga a publié, en novembre dernier, un premier single « Dance While You Shoot ». Et derrière une musique dansante, le titre est très politique. À l’écoute, on pense aux meilleurs singles de M.I.A, qui sait aussi jouer dans la cour musicale et politique simultanément. Ainsi, au sujet de son premier single, Noga Erez disait :

You can’t live without the government that ensures your basic needs, but at the same time takes your money, keeps you in the dark about the real, important matters that affect your life directly, while drowning you in manipulative media, ignorance and bureaucracy.

Hier, son deuxième single, « Pity », issu de son prochain et premier album Off The Radar, a été diffusé sur le Web. Un titre tout aussi électro, tout aussi puissant et tout aussi politique.

“Pity” was provoked by a court case concerning a gang rape filmed on phones and shared across the web. “We took it to a more day to day level of being a woman in a men’s world, the need to use your ‘feminine’ qualities to get around, and the borders that can be crossed while you try to do that.” And that’s not to mention the extraordinary grit of “Off The Radar”, which addresses contemporary fears of being anonymous or forgotten, and “our indecent urge to leave our mark by publicly sharing thoughts and ideas without due consideration, purely for the rush we get from approval and affirmation.”

Avec « Dance While You Shoot » et « Pity », Noga Erez fait aussi penser au duo franco-libanais Y.A.S (composé de Mirwais et Yasmine Hamdan). Ce côté « duo électro-pop » et « oriental » donnant envie de danser, mais faisant aussi réfléchir. Il faudra vraiment suivre ce duo israélien en 2017 !

► Off The Radar, premier album de Noga Erez, sortira le 2 juin 2017.

À LIRE AUSSI >> Playlist spéciale mille et une nuits (enfin presque)

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.