Xandria : « On a beaucoup été inspirés par Nightwish »

INTERVIEW – Avec leur nouvel album Theater of Dimensions, Xandria a décidé de revenir aux sources du métal symphonique. L’occasion pour nous de se s’entretenir avec la chanteuse Dianne van Giersbergen et parler de la culture métal symphonique, mais aussi de folk !  

Avec leur nouvel album Theater of Dimensions, Xandria a frappé fort dans le milieu métal. Un album qui marque un retour aux sources du métal symphonique, comme nous pouvions l’entendre à la fin des années 1990 avec Nightwish. Quand bien même nous ne sommes qu’en février, il est assurément le meilleur album métal de l’année 2017. Du coup, on a parlé métal symphonique avec Dianne van Giersbergen, la chanteuse du groupe. Pourquoi ce genre musical est si peu connu en France ? Comment devient-on chanteuse de métal symphonique quand on a été soprano ? Et puis, en guise de fin, un petit questionnaire de Proust qui montre toute l’étendue culturelle d’un fan de métal symphonique !

Nouvel album, formation de chanteuse, culture métal, Dianne van Giersbergen se confie

Rocknfool : Contrairement aux pays nordiques où il est plutôt familial, le métal symphonique n’est pas le genre musical le plus connu en France. Comment expliquerais-tu le métal symphonique, tant sur le plan musical que culturel, aux Français non connaisseurs ?
Dianne : Ce n’est pas une question facile. Je suppose que je demanderais, en premier, s’ils sont familiers avec le rock, puis je leur dirais que dans le métal symphonique, les instruments utilisent des effets plus extrêmes (distorsion par exemple, mais aussi une batterie à double grosse caisse). Et puis, je leur dirais que nous utilisons des arrangements orchestraux où les chœurs et la voix reprennent les mêmes techniques que la musique classique.

Le métal symphonique est basé, en partie, sur les voix des chanteuses. Tu as une voix de soprano assez proche, parfois, de Tarja Turunen. À partir de quel âge as-tu appris à chanter et quand t’es venue l’idée de chanter dans un groupe de métal ?
J’ai reçu ma première leçon de chant à l’âge de 4 ans. C’était un cadeau de mes parents qui ont découvert, dès mon plus jeune âge, mon talent de chanteuse. Depuis, j’ai toujours chanté et c’est logiquement que je me suis dirigée vers des études en conservatoire, afin de devenir une chanteuse classique.
Petite, j’ai grandi en écoutant beaucoup de rock progressif et de musique classique, de ce fait, on pourrait dire que je suis née dans cet univers qui m’a amenée au métal symphonique. D’ailleurs, quand j’ai entendu Nightwish pour la première fois, ils m’ont beaucoup inspirée et même si je chantais déjà dans un groupe, j’ai senti une sorte d’étincelle en moi, me disant que je devais suivre cette voie.

Le style de Xandria a commencé à changer depuis la sortie de Nerverwold’s End en 2012.

En 2013, tu es engagée par Xandria et tu as donné un nouveau souffle au groupe. Comment as-tu rejoint le groupe et, es-tu d’accord, que tu as révolutionné le groupe ?
Je pense que le mot « engagée » n’est pas adéquat. Je préfère dire que j’ai rejoint le groupe en 2013 et que depuis, je fais partie à part entière de Xandria. Concernant la « révolution » dont tu parles, je pense que nous sommes désormais une bande qui s’entend très bien ensemble et cela s’en ressent musicalement. Et puis, au sein de Xandria, j’ai trouvé ma place de chanteuse comme je me l’imaginais et aujourd’hui, je remplie ce rôle avec une grande joie.

Depuis ce renouveau, Xandria semble plus fort, plus serein. Existe-t-il un nouveau Xandria ? Et pour toi, Theater of Dimensions est-il un septième ou un second album de Xandria ?
Peut-être plus un troisième. Le style de Xandria a commencé à changer depuis la sortie de Nerverwold’s End en 2012. Et si tu demandes aux garçons, je pense qu’ils te diront que le groupe, que nous voulions faire, a vraiment commencé à cette époque.

Theater of Dimensions est rempli d’hymnes métalleux. Je pense à « Ship of Doom » ou « Burn Me » qui ont des refrains splendides. Es-tu d’accord si je te dis qu’ils sont des hits qui marqueront la carrière de Xandria et du métal symphonique, comme Within Temptation l’avait fait, par exemple, avec « Ice Queen » ou « Mother Earth » ?
Bien, je pense que le mot « hit » est un sentiment plus personnel. Pour ma part, mes chansons préférées de l’album sont différentes. Mais, en effet, je crois qu’avec cet album, nous avons pas mal de chansons à fort potentiel de succès, même s’il regorge aussi d’une grande variété musicale pouvant satisfaire l’ensemble de nos fans.

J’ai été particulièrement marqué par le titre instrumental « Céilí ». Pour moi, il pourrait faire partie d’une bande originale de film à la Pirates des Caraïbes. Que peux-tu nous dire sur ce titre ? Qu’évoque t-il ?
C’est notre titre instrumental et, en effet, j’aime beaucoup aussi ce titre. Il donne vraiment, aux garçons, la chance de briller par eux-mêmes.

Je suis obligé de dire ça, mais je crois vraiment que cet album est de loin notre meilleur.

L’album comprend aussi deux ballades : « Forsaken Love » et « Dark Night Of The Soul ». Ces titres laissent une plus grande place à ta voix. Sont-ils des titres particuliers pour toi ?
Les chansons et paroles sont vraiment différentes les unes des autres. « Forsaken Love » (écrit par Marco Heubaum, fondateur du groupe ndlr) a des paroles plutôt tristes. Mais concernant la musique, je n’irais pas jusqu’à dire que c’est une ballade. Le refrain est vraiment nerveux et encourage le public à communier avec nous. À l’inverse, « Dark Night of the Soul » (écrit par moi) est une pure ballade et parle d’une relation tournant au pire. Ce moment où tu te retrouves emprisonnée dans ce que tu pensais être de l’amour, et que tu demandes à ta mère de venir te  sauver de cette situation.
Mais les deux chansons sont assez ouvertes au niveau instrumental et je peux chanter dans un registre vocal inférieur. En ce qui concerne la technique, elle n’est pas classique, je décrirais la voix plutôt comme une voix de coffre.

Cet album laisse penser que vous ferez, encore, une grande tournée mondiale. Vous n’avez pas encore communiqué sur une tournée dessus, mais passerez-vous par la France ? Et si oui, dans quelles villes françaises souhaitez-vous jouer.
J’adorerais. Les dates seront publiées dès que possible.

Theater of Dimensions va marquer le métal, tant il est riche musicalement et culturellement. Ne pourrait-il pas être l’occasion de capturer un concert pour en faire un DVD/Blu-Ray et permettre, au plus grand nombre, de découvrir la puissance musicale de votre groupe sur scène ?
Nous en avons parlé entre nous. Il faut juste trouver le bon moment pour le faire et s’organiser.

Pour finir, je te laisse une carte blanche pour parler de Theater of Dimensions à vos fans français ou vos futurs fans français. Qu’as-tu à leur dire ?
Je pense que tout le monde devrait acheter ou diffuser notre nouvel album. Je suis obligé de dire ça, mais je crois vraiment que cet album est de loin notre meilleur. Et si vous ne me croyez pas, alors la seule chose que vous pouvez faire… c’est de l’écouter au moins une fois !

Musique, Cinéma, Littérature, le questionnaire de Proust multiculturel de Dianne van Giersbergen

Quel est le premier album que tu as acheté ?
Bat out of Hell de Meatload, je pense, mais je n’en suis pas sûre à 100%.

Quel est le premier concert où tu es allée ?
Ce n’est pas un concert, mais un festival néerlandais : Paaspop.

Quel est le groupe que tu as adoré plus jeune et dont tu as honte désormais ?
Haha, il n’y en a pas. Quand j’étais plus jeune, j’étais une grande fan de Whitney Houston. Je le suis encore, mais je n’en ai aucunement honte. Elle était une grande chanteuse et je suis vraiment admirative de sa voix.

Quel est le premier groupe et album de métal symphonique que tu as écouté ?
Oceanborn
, le deuxième album de Nightwish.

Quel est le dernier album que tu as écouté ?
Babel, le deuxième album de Mumford & Sons.

Quel est le dernier concert où tu es allée ?
Encore une fois, c’est plutôt un festival : Eurosonic pour voir le groupe Navarone.

Quelle est ta chanson fétiche, en tournée, que tu aimes écouter en boucle ?
Oh, difficile à dire … Dans l’avion j’écoute souvent la version acoustique et folk du premier album de The Gentle Storm.

Quel est le dernier film que tu as vu au cinéma ?
Malheureusement, je n’ai pas souvent le temps d’aller au cinéma, donc ça remonte un peu. C’était Les Animaux fantastiques.

Quel est le dernier livre que tu as lu ?
Mille soleils splendides
de Kahlid Hoessini (auteur de Les Cerfs-volants de Kaboul), à lire absolument !

Quelle est la découverte musicale que tu as faite récemment et que tu voudrais nous partager ?
Ce serait Mumford & Son et leurs premiers albums, quand ils sonnaient encore folk. J’aime ça, j’aime leurs arrangements, c’est juste parfait !

Propos recueillis par Renaud Bongiovanni.

Theater of Dimensions, le nouvel album de Xandria, est sorti le 27 janvier chez Napalm Records.

À LIRE AUSSI >> Xandria : le retour en puissance du metal symphonique !

Advertisements

Laisser un commentaire