ISLAND, une péninsule musicale shoegaze et lumineuse

DÉCOUVERTE – Petits frères spirituels de Palace, le quatuor britannique ISLAND propose un rock alternatif lumineux : des échappées sonores dans lesquelles s’échappent le chants des guitares ouatées.

Tu t’en moques sûrement, mais il nous arrive souvent, à tour de rôle, d’avoir des grandes périodes de blase dans l’équipe. Durant ces périodes, plus ou moins longues, rien de ce que l’on écoute ne nous séduit, tout nous semble fade et sans intérêt. Il n’y a rien à faire. Vraiment rien, il faut attendre. On guette alors le jour où cette blase va cesser de nous rendre exécrables. C’est parfois pénible et laborieux. Si je te raconte tout ça, c’est que je viens moi-même de sortir de plusieurs trimestres de blase. Et ceux qui ont réussi à m’en faire sortir c’est ISLAND, bien sûr.

Je me souviens de l’époque où je râlais des premières parties, qui retardait le moment où je verrai enfin le groupe ou l’artiste pour lequel j’étais vraiment venue. Maintenant, je croise fort les doigts pour tomber sur un groupe génial, que je n’aurais pas découvert autrement. Mon crush ISLAND est arrivé sur le tard, en première partie de Palace, à la Boule Noire. Depuis ce soir du 20 mars, ISLAND est venu rejoindre Palace dans mon mp3, et dans mon cœur (de rockeur).

Les chevelus Rollo Doherty (chant, guitare), Jack Raeder (guitare), James Wolfe (basse) et Toby Richards (batterie) se sont rencontrés à Oxford. Ils ont mis un peu de temps à trouver leur identité musicale (et leur nom de groupe), avant de rejoindre Londres où ils sont désormais établis. Formation rock classique, guitares-basse-batterie, ISLAND a sorti un premier EP, Girl, en novembre 2015, chez Beatnik Creative (Turtle, Eliza Shaddad et… Palace forcément). On y retrouvait notamment la sexy « I’ve Been Searching », et l’addictif single shoegaze « Stargazer » et son chant de guitares ouatées.

Un nouvel EP A Place You Like sort en février 2017, avec quatre titres qui te rendront facilement accro, et de bonne humeur. Commence par écouter la Foalsienne « Dreaming Of », et ses guitares éthérées, si lumineuses, qui nappent sereinement cette déclaration amoureuse. Poursuis avec « All You Ever Needed Was Love », laisse toi bercer par cette basse ternaire qui te caresse l’échine, et frissonne avec la plainte du chanteur Rollo, qui se déchire la voix : « I’m not saying do or die, live a little, live your life ». Oui, toi aussi tu penses aux Kook, avec ce timbre de voix qui se tort, et s’écorche. Enchaîne avec « Waves », leur retour au shoegaze, avec ce pont instrumental qui fera frémir, et finis en beauté avec le titre éponyme de l’EP, « A Place Like This » dans la même veine planante que « Waves ». Tu vas chalouper, que tu le veuilles ou non. Cet EP est un pur moment de béatitude.

Prochaine étape  ? L’album. Bien qu’ISLAND enchaîne les tournées en compagnie d’Amber Run et de Palace pour défendre A Place You Like pour le moment. Cet été tu pourras les retrouver sur les scènes des festivals britanniques, en attendant un retour dans notre capitale. Le 12 mai, les Anglais sortent également un EP acoustique de certaines de leurs chansons. On écoute déjà en boucle « Come With Me » et « Stargazer ». Tu ne vas pas tarder à faire de même, crois-moi sur parole.

Écouter A Place You Like de ISLAND :

À LIRE AUSSI >> On y était : Palace + ISLAND + David Simard à la Boule Noire

Advertisements

Laisser un commentaire